L’emploi local à ajuster

50 contributions

Publié le mardi 05 mars 2013 à 03H00

Il y a une semaine, l’USTKE manifestait devant l’entrée du chantier du Médipôle pour défendre l’emploi local et dénoncer les entreprisesqui ne déposaient pas toutes leurs offres d’emploi. Qu’en est-il réellement près d’un an après l’entrée en vigueur de la loi ?

Pour lire cet article payant, abonnez-vous
pour 1 mois ou profitez de notre offre 24H




  Réagissez

Pour contribuer et recommander vous devez être connecté (création de compte)

Avertissement
Nous vous rappelons que vous avez, lors de la création de votre compte, accepté les conditions d’utilisation du site. Celles-ci proscrivent notamment la diffamation, l’incitation à la haine raciale, l’atteinte aux bonnes mœurs.
Nous vous prions donc de respecter strictement la charte d'utilisation du site www.lnc.nc. A défaut, votre compte sera banni du site.
Voir aussi : Les dix commandements du Club

Vos dernières contributions


19/03/2013 à 15h00

L'emploi d'expat corvéables et maléables à merci..J'ajouterais que souvent les patrons trouvent qu'ils coûtent - chers à la société..Mais on est tout droit dans les méfaits de la mondialisation dans sa face la + abjecte..A force de privilégier toujours et toujours le - cher pour augmenter la part de bénéfice des patrons on arrive à augmenter le chomage mais plus on tue les pme locaux qui n'arrivent pas à tenir la concurrence...Les entreprise qui pratiquent ce dumping social ne viennent souvent que pour faire des coups en périodes de forte croissance locale et aprés ils redissoudent leurs sociétés et repartent refaire le même coup ailleurs...Si si j'en ai rencontré et qui disent que c'est ainsi que va le monde aujourd'hui..

17/03/2013 à 22h04

Il y a donc ce fameux texte sur l'emploi local, et son périmètre restreint au privé et aux contractuels de la fonction publique, à conditions de "qualifications et compétences égales": ce qui veut dire diplômes et expériences égales...et bien force est de constater que de très gros recruteurs locaux se fichent éperdument de ce texte: les établissements où la Province Nord siège, certaines cuisines centrales privées du Nord, etc, qui continuent à piétiner la règlementation pour faire de l'import direct de jeunes travailleurs aux motifs que "l'expat" est corvéable à souhait, malléable en théorie etc... (si tu déconnes t'as ton billet retour plus rapido que prévu). Qui oserait s'attaquer à ces monstres économiques "sacrés" pour dénoncer des pratiques qui contournent allègrement le peu de textes censés protéger les locaux?

11/03/2013 à 09h03

Difficulté de l'emploi:

* La motivation: Je bois un coup en pleine semaine le lendemain plus de jus pour aller au boulot
* Le manque d'experience: Obliger de payer une formation ce qui reviens trop cher au société a moin d'avoir un chiffre d'affaire excellent
* Les formations pas adapté a certain secteur d'activité: Plus sur le BTP, La restauration et la bureautique sur les metier porteur ça va de soi
* L'eloignement des centre de formation: Essentiellement sur Nouméa
*Les Formateurs: trop de théorie pas assez de pratique

Et j'en passe....... Les difficultés sont enormes ici ... Quel solution ???????

10/03/2013 à 02h52

À la base, ce sont les gros monopoles que la concurrence est censée déstabiliser.
Moi, je suis comme tous les nombreux petits prestataires calédoniens, qui possèdent (ou pas...) des grilles de tarifs notifiées à la CCI. Avant, on se battait pour pouvoir faire respecter nos tarifs, qui étaient sans arrêt marchandés. Aujourd'hui, avec la concurrence, nos tarifs sont encore plus charcutés et nous sommes tous en train de couler...et à chercher à nous réorienter...
Alors que nous continuons à nous fournir chez les gros monopoles en question, dont les tarifs ne bougent pas.
Voici ma version de la concurrence.
De plus, personne n'est dupe : moi j'ai passé ma vie à Nouméa donc je sais qui est qui, et sans arrière pensée, je sais reconnaitre au premier coup d'oeil (et ceci, malgré tous les "déguisements" possibles) l'origine d'une personne, et la parano et tous les non-dits, je les sens venir de loin. Donc les employés et les employeurs qui ne jouent pas le jeu, simplement parcequ'ils veulent bosser avec leurs copains à qui ils payent le voyage, mais qui nous balancent du destin commun à toutes les sauces, comme si on était vraiment demeurés, j'apprends aussi facilement à les reconnaître.
Je ne me permets pas de parler au nom de la Brousse, mais en ce qui concerne Nouméa, ça devient le grand flou artistique ici...

08/03/2013 à 13h08 | 1

La loi sur l'emploi local, ça a été bien plus facile à promulguer par les politiques que de bâtir un vrai plan de formation locale en phase avec les besoins du pays.
Par exemple, ça fait des années qu'on sait qu'on va avoir de grosses usines, alors pourquoi ne pas avoir formé les gars dont on savait qu'ils seraient nécessaires bientôt ? Actuellement, 110 postes de techniciens de maintenance sont à pourvoir sur le territoire, niveau Bac à Bac+2 pour la plupart. Résultat Y'a personne... Idem pour les crèches, la petite enfance etc...Et des exemples comme ça il y en a plein.

Les syndicats s'excitent avec l'os qu'on leur a donné à ronger et ne voient pas qu'on ne traite toujours pas les vrais sujets (la formation locale) qui permettraient aux enfants du pays de trouver du boulot durablement.

Le développement, ça ne se décrète pas, ça se construit.

08/03/2013 à 09h11

Il n'y a qu'un patron : le client. Et il peut licencier tout le personnel, depuis le directeur jusqu'à l'employé, tout simplement en allant dépenser son argent ailleurs.
Si l'on veut gagner sa vie, il suffit de travailler. Si l'on veut devenir riche, il faut trouver autre chose.

07/03/2013 à 16h26

120% emploi local!
Oui à fond,
A compétence (expertise et expérience) en ligne avec les exigences du poste.
Un employeur doit penser à la santé de son entreprise, il est hors de question d'employer des gens inadaptés aux postes.
Mais d'abord faut il que par local on entende tous les gens vivant en NC, avec peut-être une nuance sur la durée minimum de vie en NC requise pour avoir droit au label!

07/03/2013 à 16h06

Exactement voilà quelque chose que vous internautes vous devriez faire avant de venir faire vos HEROS du debat sur le net : MAITRISER VOTRE SUJET... Reste pas bettement derièrre ton ordi a croire que t'en sais quelque chose.... RIEN DU TOUT....

Si le local il bouge pas sur son propre marché du travail, il est foutu... . Il bouge avec les autres mais pas avec le local... C a nous aussi de grandir, d'arreter de rester dans l'ombre, De jeter le tord sur les autres, c'est toujours les autres jamais nous mais kes qu'on fais nous pour défendre ce qui est a nous "PRIORITAIRE" Que dal...... Et c'est desolant ... Le ocal vous voulez du boulot, assurer un avenir pour vous et vos enfants... b1 faut bouger pas toujour parler... Voilà Courage a la population Local dans la lutte... OI

07/03/2013 à 11h14

...est il normal de faire venir un philippin qui fait 12h/jour au lieu de huit, payé la moitié du smic (150 000f) pour faire de la maçonnerie ???

est il normal d'envoyer des jeunes Calédoniens,(pas Kanaks seulement !) faire bac + 5 +6 à l'étranger et ne pas trouver du travail en rentrant au pays ???

est il normal de trouver encore des societés sur la place où il n'y a aucun calédonien, pas kanak seulement ???

est-il normal d'avoir une IFSI sur le territoire, et des paramédicaux sans travail ??
il y a tant d'exemple d'injustice sociale dans ce pays, malheureusement il n'y a que ceux qui cotoient le monde du travail qui le savent !!!
...y en a qui devraient continuer à végéter dans leur monde virtuel !

07/03/2013 à 10h52

te fatigues pas virginix, beaucoups ici, ne connaissent pas le monde du travail !

...beaucoups ne savent pas pourquoi et comment est on venu à parler "d'emploi local" !!!
le problème ici, comme la plupart du temps, c'est qu'on veut avoir son mot à dire sans pour autant maîtriser le sujet sur lequel on débat !!!

07/03/2013 à 07h03

@ virgiinx : c'est bien de cela dont on parle : le temps d'adaptation. Alors pourquoi cette loi si rigide et si vite ? Quelque chose de plus souple et donc de mieux adapté aurait assuré une meilleure transition.

06/03/2013 à 12h42

bon je résume vos commentaires:
1-les locaux sont des bons à rien, imcompétent, ,et incapable d'apprendre
2-Faire venir + de monde, sinon on court à la catastrophe
3-L'emploi local c'est une conn** d'indépendantiste..

Dèjà à partir des ses constats, vous etes mal barré pour vivre avec les gens de ce pays... révisez votre ADM , ADN ..si aujourd'hui on priviligie l'emploi local, c'étais pour palier ce déséquilibre existant à cette époque et encore à l'heure actuelle..certe, c'est pas encore ca , mais il faut laisser un certain temps d'adaptation.... la montée d'un président noir américain , ne s'est pas fait en 1 jour.

A lire ses commentaires , on a parfois envie de se la jouer Sarkozy :"La Kalédonie, tu l'aimes ou tu la quittes!"

06/03/2013 à 07h16

@Valentine, concernant les embauches dans les hopitaux, elles ne se font que par poste budgeté, si un non local n'est pas embauché , ce n'est pas faute de budget, c'est parcequ'on arrive à un systéme où des postes sont maintenus vacants pour la promotion locale (qui n'est pas toujours assurée d'obtenir le diplome) , mais ca empéche du coup , l'embauche d'un non local qui en plus du diplome , a une grosse experience.
Je suis à fond pour la promotion locale et l'embauche locale dans les hopitaux, tout simplement parcequ'en matiére de prise en charge et de communication, qui mieux qu'un local peut comprendre les specificités culturelles d'un local.
Mais en attendant, un pays se doit d'offrir les meilleures conditions de soins au public, meme si cela doit passer par le recrutement non local. Cette loi trop binaire empéche ca, et d'ici quelques années , la qualité des soins s'en ressentira.Il y a des abus des deux cotés, des locaux peu formés et assurés d'un poste, des zoreils trés formés mais qui prennent un cdi dans le privé le temps de faire australie, nz , pf et retour en zoreillie. D'où l'interet d'une loi basée non pas sur l'ethnie, mais sur la motivation a s'impliquer dans le pays.

06/03/2013 à 06h56

Très belle analyse mrjn51. Ce parallèle est tout à fait exact.
Pas de concurrence pour les produits ou les services = prix élevés et qualité laissant à désirer. Pas de concurrence pour l'emploi = compétences en baisse, donc prix élevés au final et qualité pas au rendez-vous.
Il faut savoir ce que l'on veut...

06/03/2013 à 04h04

en résumé ceux qui sont prioritaires car "produit local" se sentent déjà un peu (beaucoup) " fonctionnaires" : avant m^me d'être embauchés il y a déjà des potes qui font grève pour eux ! et une fois embauchés les potes feront grève pour qu'ils ne soient pas licenciés si incompétents ! on se bat pour qu'il n'y ait pas de monopole contre la vie chère mais on défend l'emploi local ce qui revient exactement au même : pas de concurrence : il suffit d'être local pour être assuré d'avoir un poste "à vie" ! quel chef d'entreprise a envie d'embaucher ce genre de personnes ?

06/03/2013 à 01h11

On va utiliser le mot "immigrés" avec des pincettes car ce n'est pas l'Europe ici...Les nombreux jeunes que vous pouvez voir, chaque jour, à l'APE de Ducos, dans les files d'attente (comme on l'a tous bêtement fait à Nouméa lorsqu'on avait leur âge...), je ne suis pas certain qu'ils aient les moyens de se payer un billet d'avion pour devenir eux-mêmes des "immigrés" ailleurs... À moins, d'obtenir une bourse d'études, mais vu comment les jeunes ont toujours été "formés" et "informés" ici, c'est tout le système éducatif et informatif qui est à revoir...
Moi, je suis dans un temps favorable à cette loi, si elle sert un peu à enrayer le chômage, parcequ'il existe bel et bien ici. Et déjà, si on arrêtait de transmettre aux jeunes calédoniens depuis gosses, et depuis des générations, qu'ils ne sont que des merdes face à un zozo, ils apprendraient un peu mieux à se démerder (justement).
Puis dire que la Calédonie se ferme, c'est de la mauvaise foi, puisque les institutions indépendantistes comme loyalistes récupèrent des cadres et des employeurs en Europe. Les locaux, qui pour beaucoup, ne font pas d'études, ne sont que de la main d'oeuvre en Calédonie.
Et je ne parle pas de copinage, mais de toutes façons, le copinage, ça existe partout, et ça existe très bien en France au niveau des Régions, mais ça aide parfois de ne pas le dire, et de le dénoncer ici, parce que c'est petit la Calédonie, et que tout se voit...Et que beaucoup de Calédoniens ne savent justement pas comment ça se passe ailleurs...

Commentaires anonymes

05/03/2013 à 21h24

Y a pas de problème d'emploi local à partir du moment ou il y a compétence et savoir être. Tout est dit. Le patron à toutes les raisons de recruter local, c'est quand il trouve pas le profil qu'il recherche ou qu'il a pas confiance qu'il va chercher ailleurs.
Le reste, c'est de la politique.

05/03/2013 à 19h04

Emploi local oui mais pour tous les locaux ...
Et non pour une seule ethnie...

Après il faut que les mentalités changent et tirent les locaux vers le haut car l'absentéisme, traine savate et coup de fête à partir du jeudi soir ... ça discrimine tous les autres bons travailleurs.

05/03/2013 à 18h41

Emploi local, emploi bancal. (proverbe calédonien)

05/03/2013 à 17h05

A Dubai ils sont très riches, mais ils encouragent le monde entier à venir chez eux travailler et investir tout le contraire de la Calédonie pas grand-chose a offrir et surtout ne venez pas chez nous avec ça on va aller loin..

05/03/2013 à 15h54

denoumea c'est une blague ou tu t'appelles vraiment comme ça ?..Bon je sais tu vas me dire : hé banane ! on utilise des pseudos sur les blogs..Mais quand même s'appeler denoumea et être contre tout ce qui fait que la NC va être un Pays majeur qui se construit avec les citoyens du Pays...

05/03/2013 à 15h38

@ Valentine au risque de me répéter: la vérité est que les artisans aujourd'hui préfère travailler seuls plutôt que d'embaucher sans avoir le choix et avoir les ennuis qui vont avec (mec en retard, pas là, ne prévient pas etc...). Cette situation est triste, la mesure de protection est anti libéral, elle empêche le pays de se développer et de s'enrichir.....
et cela profite aux grosses entreprises... car les artisans refusent des marchés qu'ils ne peuvent assumer seuls situation qu'ils préfèrent aux ennuis d'avoir embauche quelqu'un de pas fiable.

05/03/2013 à 15h32

emploi local, listes electorales annexes, gel du corps électoral : tous des produits AOC bien calédoniens créés par nos chers politiciens pour plaire aux indépendantistes

05/03/2013 à 14h49

Triton
'qui ne seront jamais embauches...' ca reste a voir - y'a peut-etre des fautes de budgets dans les hopitaux ou autres conditions.
Encore une fois, cette loi ne ferme le marche du travail. Il ne faut pas deformer les choses.

05/03/2013 à 14h46

Salamandre
'Mais ma premiere assistante.... ' peut-etre mais dans la duree je ferai confiance a des locaux, pour la fidelite et autres raisons commerciales. De plus, tu parles comme un general avec ton exemple d'assistante...un peu faible, pour generaliser, a mon gout.
De plus, les locaux proteges comme je l'ai dit, ils le sont dans les administrations ou autres postes de privilegies dans les entreprises de papa...on est d'accord.

05/03/2013 à 14h41 | 3

Il y a quand meme des domaines où cette loi est trés dangereuse, on parle de competence pas d'experience. Prenons l'exemple de la santé, competence=diplome. Ca fait deux ou trois ans que les hopitaux pubics bloquent les cdi aux metros notament en aide-soignant. Seulement il y a à peine 15à20 locaux diplomés chaque années et avec comme seule experience dix mois de formation. On va les privilegier pour toute embauche à l'hopital alors que dans le meme temps il y a de "etrangers" pas uniquement metros, mais de W.F ou P.F qui ont une experience bien plus importante , dont le travail et le serieux est reconnu (generalement ils doivent attendrent 2 ou 3 ans en cdd, donc on connait leur travail à la drh) qui ne seront jamais embauchés. Ces ressources là sont ecartées petit à petit du monde hospitalier alors qu'elles representent une veritable chance justement pour les locaux en terme de partage d'experience. On ne peut pas etre binaire comme cette loi. Offrir un poste à un non local c'est aussi donner la chance à une dizaine de locaux d'etre formés par des gens d'experience.

05/03/2013 à 14h23 | 3

", ca va forcer les locaux a se 'hisser' sinon, ils se feront bouffer par la demande "
Ben non justement. Comme les locaux sont protégés, il y en a pas mal qui en foute pas une. A compétence égale la zor que j'ai embauché récemment a mis 3 semaines pour comprendre le fonctionnement, ce que que les 4 autres locales n'ont pas réussit (ou voulu)en 3 mois.

"des immigres qui se vendent a tout prix" ben non justement, la zor me coute 20% plus cher que les locales. Mais ma première assistante n'a pas à tout refaire derrière.

05/03/2013 à 13h43

@ Valentine (sans venin c'est mieux quand même) : 100% d'accord avec toi, mais tu sais bien que cela ne se passe pas comme ça malheureusement.

05/03/2013 à 13h33

ici, on parle de competences. Une personne locale ou non qui n'a pas la competence n'aura pas sa place. Rien n'est remis en question. Ce qui est di, c'est qu'a competence egale, un local a priorite. Le marche reste ouvert et libre et on sait bien qu'il sera de toute maniere 'contourne' par des malins. Oui, ca va forcer les locaux a se 'hisser' sinon, ils se feront bouffer par la demande et l'offre plus qualifiee. Aucun probleme a penser que ce n'est qu'une protection ou un levier pour favoriser des jeunes qui ont poursuivi des etudes - avec leurs faibles moyens et qui veulent y arriver car ils ont les capacites ou competences. Comme je l'ai dit ,arretons le massacre avec l'utilisation des immigres qui se vendent a tout prix et ceux qui 'pretendent' a avoir des competences qu'ils n'ont pas...parceque le probleme est la aussi - dans certains domaines 'priviligies' y'a bien eu manque de competence suite a des decisions de postes de certains pour d'autres...copinage debile de politiciens.

05/03/2013 à 13h25

@ pistard :
L'emploi local est une chance ; celle de démontrer très vite que cela ne marche pas, en tout cas, pas sous cette forme pervertie. Vraiment dommage car l'idée de départ était sans doute belle et respectable...


Légal

  • Droits de reproduction
    et de diffusion réservés

    © 1999-2014
    Les Nouvelles Calédoniennes
  • Recommandations LNC.nc

    Gardons Contact !