Le fait du jour

Que se passe-t-il à Vale ?

27 contributions

Publié le vendredi 07 septembre 2012 à 03H00

Comment 300 000 litres peuvent-ils se déverser accidentellement dans un bassin de rétention ? Le dernier incident en date sur le site de l’usinedu Sud soulève un certain nombre de questions sur le fonctionnement de cette usine pilote, au procédé expérimental. Eléments de réponse.

Pour lire cet article payant, abonnez-vous
pour 1 mois ou profitez de notre offre 24H




Réagissez

Pour contribuer et recommander vous devez être connecté (création de compte)

Avertissement
Nous vous rappelons que vous avez, lors de la création de votre compte, accepté les conditions d’utilisation du site. Celles-ci proscrivent notamment la diffamation, l’incitation à la haine raciale, l’atteinte aux bonnes mœurs.
Nous vous prions donc de respecter strictement la charte d'utilisation du site www.lnc.nc. A défaut, votre compte sera banni du site.
Voir aussi : Les dix commandements du Club

Les dernières contributions


08/09/2012 à 08h00

Vale paie les pots cassés ? je rêve..
avec tous les avantages fiscaux monstrueux sur 15 ans, les subventions indument reçues ( car il n'a pas tenu ses engagements) les bénéfices qui repartent hors NC, l'absence d'un véritable bilan de la filière Nickel

Vale paie un million pour en retirer dix : stop !

08/09/2012 à 08h00 | 2

Vale paie les pots cassés ? je rêve..
avec tous les avantages fiscaux monstrueux sur 15 ans, les subventions indument reçues ( car il n'a pas tenu ses engagements) les bénéfices qui repartent hors NC, l'absence d'un véritable bilan de la filière Nickel

Vale paie un million pour en retirer dix : stop !

07/09/2012 à 18h05

Vale met les moyens pour recruter du local et les formes à toutes les sauces possibles.

Si l'employé a décidé de ne pas respecter la procédure où les règles de sécurité : c'est lui le seul décideur.

Mais au Final, c'est Vale qui paie les pots cassés car son personnel sait mis en danger et cause des incidents.

07/09/2012 à 17h34

Bonsoir,

Ben, idem pour la mairie de Nouzautes à Nouméa.

Heureux ses pour les pros !

---

07/09/2012 à 16h50

Oui esud @
Pas de vague
J'ai connu cela au travail
Le plus malheureur c'etait de pas dire la verité au client et au personnel
Le plus souvant le client etait de la partie ou connaisait le metier

07/09/2012 à 16h49

Hé mais Rebunu il est où?. Il a touché la pièce comme nos Politiques avec la plus faible participation dans son capital pour le territoire. C'est toujours la même musique, Kotra, Néa et autres gentils syndicalistes qui ont en définitive défendu que leur seul cause. Pourquoi croyez-vous que le lutte contre la vie cher a tant de mal a sortir des cartons?.

Maintenant un petit cadrage si vous le permettez pour tous ceux qui dénigrent la promotion calédonienne dans les usines sur notre terre. D'abord, le principe est que les emploies en NC sont pour les calédoniens et ensuite si il en reste pour les autres. Histoire de ne pas renouveler l'expériense des cadres SLN BIEN trop souvent que des expats de 22 000. Les agents métrises sont la limite de compétences des indigènes d'ici d'après certains surtout lorsque l'on fait tout pour se garder la plus belle part du gateau en lachant le moins possible pour les intérêts des calédoniens.

07/09/2012 à 13h48

Amende 10, 595 FCFP

07/09/2012 à 13h37 | 1

Et puis il y en a pour dire: Pourquoi on fait venir des étrangers et des expats? Nous sommes capables de le faire!
Et bien, c'est FAUX! Le peu qui sont capables sont déjà embauchés et les autres c'est même pas la peine d'y penser!
C'est ça la triste réalité mais nous somme tellement imbut de nous même que le nez et les yeux dans la figure on ne les voit pas!

07/09/2012 à 13h18

On en revient finalement toujours à un problème crucial : les compétences, le professionnalisme et la réelle envie de servir son pays dans un projet d'envergure. Tout cela ne fait visiblement pas bon ménage avec l'état d'esprit "casse pas la tête", "après moi le déluge" de bon nombre de personnes ici, tous milieux confondus.

07/09/2012 à 11h44

Pas de surprise, ni dans ces erreurs humaines, ni dans le processus de recrutement décrit par Escud, ça marche comme ça ici, avec les conséquences liées. J'imagine que l'usine du Nord a du faire les mêmes concessions.
Tout cela à un coût humain pour l'usine mais les coût impact sur l'environnement risque d'être très cher...jusqu'à que les mecs de chez nous comprennent que le professionnalisme ne se suffit pas de l'à peu près. ..et que le cousin ne peut pas me remplacer parce que aujourd'hui je n'avais pas envie de venir.

07/09/2012 à 11h09 | 2

Hé oui escud, c'est l'envers de la médaille!
Il y en a il vaudrait mieux les payer à rester à la maison ou au moins loin du boulot...

07/09/2012 à 10h53 | 4

au risque de choquer, je connais très bien le système de formation de VALE
Ségrégation positive obligatoire au recrutement et réussite même pour les plus nuls .
le mot d'ordre de VALE pas de vague avec la population locale.
Certains formateurs avaient prévenu que nous allions sur une catastrophe avec aux commandes de certains processus des personnes totalement incompétentes, je pense qu'ils n'avaient pas tord.
Et ce n'est que le début.

07/09/2012 à 10h52 | 4

au risque de choquer, je connais très bien le système de formation de VALE
Ségrégation positive obligatoire au recrutement et réussite même pour les plus nuls .
le mot d'ordre de VALE pas de vague avec la population locale.
Certains formateurs avaient prévenu que nous allions sur une catastrophe avec aux commandes de certains processus des personnes totalement incompétentes, je pense qu'ils n'avaient pas tord.
Et ce n'est que le début.

07/09/2012 à 10h17

Erreur humaine !
300 000 litres ce n'est pas rien. A l'heure de l'automatisme et de l'informatique avec la gestion de capteurs de toutes sortes, il y a de quoi être perplexe quand on apprend qu'une "erreur humaine" est responsable de cet "incident".
Précédemment, lors du premier accident (creek de la Baie Nord), certaines sources avaient mis en évidence le manque de capteurs ou de moyens pour les opérateurs d'être alertés lors de dysfonctionnements du système !

La question doit encore être posée. Les capteurs permettant de contrôler le remplissage existent-ils ?

07/09/2012 à 09h48 | 1

Tout est correcte dans les posts! sauf que c'est pas 300m3 d'acide mais de solution en contenant, entre-autres produits...

07/09/2012 à 08h58

C'est pour cela que ça s'appelle " usine expérimentale", tout n'est pas au point et des choses sont a améliorer sans doute ; heureusement qu'en cas de faute humaine comme celle là, si vraiment il y a faute, des moyens existent pour rattraper les erreurs, mais jusqu'à quand ? Ces gens sont-ils assez formés ?
Le "casse pas la tête" n'a pas sa place là bas !

07/09/2012 à 08h44 | 2

J'aime bien "L’esprit de la réglementation, c’est de rendre l’industriel responsable devant les autorités, les citoyens et l’environnement. C’est la seule logique qui peut fonctionner sur le long terme », indique Aurélien Louis.

Ce responsable de service a raison, encore faut il que gouvernement et Province Sud jouent cette carte là !

Or, avec cette réglementation "responsabilisante", combien Vale a t il payé sa contravention pour la fuite d'acide du 1er avril 2009 dans le creek et les milliers de poissons morts ? 400 000 fcp d'amende je crois ..

07/09/2012 à 08h25

Rappelons tout de même qu'avant de faire cette usine il y a eu une USINE PILOTE, que les process ont été EXPERIMENTES et qu'ils étaient sensés être bien MAITRISES avant de passer au STADE d'une USINE COMPLETE.. ...la sécurité ce sont NORMALMENT des procédures bien MAITRISEES, des personnels BIEN FORMéS (avec un profil de poste et de rémunération adapté aux techniques ou aux risques à maitriser), des EQUIPEMENTS APPROPRIES.. On voudrait bien pouvoir croire que TOUS CES POINTS SONT MAITRISES ou CONFORMES, mais les faits indiquent plutôt le contraire pour l'instant; espérons une amélioration RAPIDE de tout cela et les actions appropriées pour ce FAIRE...ce n'est pas SIMPLE en EFFET mais C NECESSAIRE !

Commentaires anonymes

07/09/2012 à 08h22

Au risque de choquer certains, ça ne me rassure pas de savoir qu'une seule défaillance humaine peut entrainer un "incident" où 300 m3 d'acide se font la malle.
Ce n'est pas la première fois qu'il y a un problème là bas, malgré la jeunesse de l'usine et qu'elle ne soit pas encore à plein régime...
Les autres miniers ne sont pas mieux, voir pire, est ce que ça suffit comme excuse pour minimiser ?

07/09/2012 à 08h07 | 2

En effet Sablautin, je ne m'attendais pas à un second article sur ça, c'est vraiment mettre de l'huile sur le feu sans raison...
GEGE :
"Bonjour les degats
Je le redouter cette exploit
J'espert que le lagon n'a rien ni les poisson et la faune"

As-tu lu l'article, ou celui d'hier ? C'est un incident comme il en arrive régulièrement dans tous les secteurs de l'industrie. Oui, il ne s'agit pas d'un cas isolé et oui, ça pose des questions quant à la formation des employés de VALE...mais où a-t-on parlé de dégâts sur l'environnement ? TOUT l'acide a été récupéré par le système de sécurité, c'est quand même simple à comprendre !
Réactions disproportionnées, comme le gars d'EPLP qui parle de morts...Les gens voient plusieurs problèmes concernant une même boîte et tirent des conclusions hasardeuses, au lieu de les analyser au cas par cas.

07/09/2012 à 07h44 | 2

Incompétence?
De qui? de l'employé qui n'a pas refermé la vanne à temps? ou de son superviseur qui n'a pas vu? Voici quelques questions qui demanderaient réponses:
Depuis combien de temps était il à ce poste et quelle formation a-t-il reçu avant d'y être affecté?
Depuis combien d'heures était il au boulot ce jour là lorsqu'il n'a pas réagit à temps?
Quel était son état de fatigue?
Est-ce qu'ils mesurent l'état de fatigue des employés à la prise de poste chez Vale?
Mais en tout cas, le système de récupération fonctionne!
Il n'y a, selon moi, jamais eu péril en la demeure sur ce coup là mais à la lumière de l'évènement se pose la question de la qualité des procédures, de la formation et de la supervision!

07/09/2012 à 07h18

incompétence sûrement !

07/09/2012 à 06h36

Manque de sérieux ou incompétence ?

07/09/2012 à 06h10

Bonjour,

Notre Pays de nouzautes un lieu d'expérience, et un d'argent pour les "sages".

07/09/2012 à 05h53

Bravo GEGE : " j'espère que le lagon, les poissons, la faune n'ont rien", nous aussi, par ce que tout le monde se fout que l'amiante libérée par les entreprises de TP, les mines et les carrières tue au moins 30 personnes chaque année : l'intox, la désinformation et l'omerta ont fait leur oeuvre, mais il reste, heureusement la justice qui n'est pas encore de compétence locale ! Rendez-vous mi-novembre....

07/09/2012 à 05h36 | 2

Quelle tapage médiatique autour de cet incident !

Qu'es ce que font tous ces messieurs à controler serveiller VALE alors qu'en même temps la SLN déverse des tonnes de poussières et souffre dans l'air ....

Là il n'y a aucun tapage médiatique mais ça touche plus de monde que l'incident de VALE

07/09/2012 à 03h18

Bravo pour cette *****
toujours vouloir aller tres vite
Bonjour les degats

Je le redouter cette exploit
J'espert que le lagon n'a rien ni les poisson et la faune
Sinon quelle dommage


Légal

  • Droits de reproduction
    et de diffusion réservés

    © 1999-2014
    Les Nouvelles Calédoniennes
  • Recommandations LNC.nc

    Gardons Contact !

     

    Tous nos fils RSS  Contactez-nous !  La FanPage des Nouvelles Calédoniennes  Suivez LNC.nc sur Twitter !  Le Channel Youtube des Nouvelles Calédoniennes