France
  • SOCIÉTÉ. « Je suis trop content » : les proches de deux enfants rapatriés de Syrie lundi sur le sol français se réjouissaient, mardi, à Montpellier à l’idée de les voir « récupérer les années perdues, à l’école, avec une vie normale ».
    ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS