France
  • | Crée le 13.07.2016 à 11h20 | Mis à jour le 13.07.2016 à 11h20
    Imprimer
    En plus de la nouvelle chaîne, Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions, entend bien proposer une « offre numérique d’information de référence.» Photo AFP
    MÉDIAS. La nouvelle chaîne publique d’information, lancée le 1er septembre sur la TNT, s’appellera « France Info », du nom de la radio d’info en continu partenaire du projet.

    Sous la bannière « France Info », le service public va regrouper ses forces avec une chaîne télé, le 1er septembre, une radio et un site, avec l’ambition de devenir la référence de l’info en continu, en riposte à la concurrence des médias privés.

    La radio France Info et la chaîne France Télévisons auront un site d’info commun, toujours sous ce même nom. Chaîne, radio et site adopteront le même logo « franceinfo : », en blanc sur fond gris, avec deux points jaunes, et une identité sonore commune (jingles et génériques) signée Jean-Michel Jarre.


    Apports de tous

    les partenaires

    La nouvelle entité doit permettre au service public de revenir sur le terrain de l’information en continu, dominé en télé par BFMTV, et sur Internet par les grands journaux.

    Les quatre partenaires de cette nouvelle « offre publique d’information » - France Télévisions, Radio France, France 24 et l’INA - piloteront ensemble le projet, avec une direction bicéphale pour la chaîne de télé, composée de Germain Dagognet pour France TV et de Laurent Guimier, patron de la radio France Info.

    Le plateau télé que France Télévisions a construit pour la nouvelle chaîne a été présenté lundi à la presse. Dotée d’un faible budget en propre et de 176 permanents, la chaîne d’info intégrera des apports de tous les partenaires : des images tournées par les rédactions de France 2, France 3 et les chaînes des départements d’Outre-mer, un JT toutes les 30 minutes réalisé par France Télévisions, les programmes de France 24 de minuit à 6 heures du matin, et 3 heures de programmes par jour fournis par France Info, diffusés simultanément à la radio et à la télé.

    La radio, dotée d’un nouveau studio télé, fournira les rappels des titres (90 secondes toutes les 10 minutes), une interview politique d’une demi-heure à 9 heures, un talk-show d’une heure à 20 h 00 (« Les Informés », qui existe déjà sur la radio) et un talk-show quotidien de sport d’une demi-heure.


    Concurrent de poids

    Le dimanche, la chaîne diffusera une émission politique en commun avec France Inter, de 12 h 30 à 14 h 00, avec Nicolas Demorand. L’antenne de la nouvelle chaîne basculera entre les plateaux de France Télévisions, France Info et France 24. En cas de gros événement, chacune des rédactions pourra prendre la main. « Ce sera un gros travail de coordination », a reconnu Germain Dagognet. L’ambition des quatre partenaires se concentre sur le site Internet, en particulier sa version pour mobiles, qui devient la porte d’entrée de l’information. « Notre ambition est d’être l’offre numérique d’information de référence », a souligné la présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte.

    Grâce aux images télé, le futur site pourrait devenir un concurrent de poids face aux sites d’infos du Figaro (13 millions de visiteurs par mois sur mobile) et du Monde (10 millions), pauvres en contenus audiovisuels.

    Le nom de France Info était contesté par la rédaction du site de France Télévisions, qui abandonnera son nom de FranceTV Info, alors que ce site était l’un des plus consultés sur l’actualité.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS