France
  • | Crée le 02.03.2019 à 04h35 | Mis à jour le 02.03.2019 à 04h35
    Imprimer

    L’ascenseur social a mieux fonctionné depuis 40 ans pour les femmes que pour les hommes, souligne une étude de l’Insee publiée mercredi, mais cette tendance est surtout vraie si l’on compare la trajectoire des femmes avec celle de leur mère, moins avec leur père.

    Entre 1977 et 2015, la proportion de femmes d’une génération occupant une position sociale plus favorisée que leurs mères avant elles est passée de 17 à 40 %, soit une hausse de 23 points, alors que pour les hommes par rapport à leurs pères, ce taux est passé de 24 à 28 %, soit « seulement » quatre points d’augmentation, relève l’institut statistique. « En 40 ans, la mobilité sociale des femmes a progressé, celle des hommes est restée quasi stable », note ainsi l’Insee.

    Les résultats sont toutefois très différents si l’on compare le statut social des femmes non pas avec celui de leurs mères, mais avec celui de leurs pères : avec une telle grille de lecture, seules 22 % des femmes de 2015 ont eu un parcours ascendant, contre 13 % en 1977, soit une hausse de 9 points seulement en 40 ans.

    L’ascenseur social fonctionne d’ailleurs aussi vers le bas, et même davantage aujourd’hui que dans les années 1970 : ainsi, 15 % des hommes de 2015 ont connu une trajectoire sociale descendante par rapport à leurs pères (alors qu’ils n’étaient que 7 % en 1977). C’est également le cas de 12 % des femmes de 2015 par rapport à leurs mères (contre moins de 6 % en 1977) et de 25 % des femmes de 2015 par rapport à leurs pères (contre 18 % en 1977).

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS