Îles
  • LNC | Crée le 12.02.2008 à 21h00 | Mis à jour le 23.07.2016 à 18h25
    Imprimer
    L'association des Villages de Magenta a organisé des camps à Maré sur le thème « échanges culturels ». Ce fut l'occasion pour les enfants et les ados de Nouméa et de l'île de se rencontrer et de s'apprécier.

    Les vingt-cinq plus jeunes ont retrouvé dix-neuf enfants de Maré à Hnaenedre et se sont installés sur un terrain aménagé chez Alphonse Puja Pujane, non loin de La Roche. La première semaine a été consacrée à l'installation dans la tribu, à de petites sorties dans l'environnement immédiat et à des ateliers sur place. Durant la seconde, ils ont découvert différents lieux. Les grands, eux, ont été logés chez Léon, à Eni. Ils se sont installés sous de grandes cases. Ce groupe de vingt-neuf adolescents, âgés de 13 à 19 ans, devait normalement s'installer au stade de Taduremu. Mais cette solution a été abandonnée à peine une semaine avant le début du centre, et il a fallu chercher un terrain de rechange. Cela n'a pas été difficile, puisque Pierre Wabutrune, le directeur de ce groupe, est natif de l'île. Il a trouvé la solution idéale : les jeunes ont été accueillis Chez Léon, un gîte bien connu à Maré. Pour rendre service et aussi par curiosité, car il n'avait jamais eu l'occasion d'accueillir une colonie, Léon Duhnara a donc accepté le défi et c'est ainsi que les ados ont passé leur séjour à Eni, au bord de la mer : « On a été très bien accueillis par la famille de Léon Duhnara », a confié élodie, 17 ans. Et sa camarade, Aurélie, 14 ans, de renchérir : « Ils sont très très gentils et cherchent tout le temps à nous faire plaisir ! » Mais la plus belle affaire proposée par Léon, ce sont les repas ! « C'est trop bon ! » s'est exclamé Thomas, 14 ans. Apprendre des autres Durant ce séjour, l'équipe pédagogique, fidèle à son projet, a organisé des ateliers permettant aux ados de s'initier aux techniques traditionnelles comme le tressage. Certains découvrent l'architecture des farés et des cases. Les ados, eux, ont proposé une animation écologique et ont expliqué aux habitants l'intérêt de récupérer les divers accumulateurs. Et pour que les plus jeunes ne soient pas en reste, jeudi dernier, les grands les ont invités à passer une soirée et la journée du lendemain à Eni. Ils ont découvert les grottes de Pethoen, les trous d'eau naturels où les enfants peuvent se baigner en toute sécurité, ce dont les grands ne se sont pas privés. Et bien sûr, ils ont rencontré les membres de la tribu. Un sacré séjour au gîte de Léon, il y a eu de l'animation et ce n'a pas été rien de nourrir tous ces jeunes. « Ils ont un sacré appétit et reviennent souvent plusieurs fois avec leur assiette à remplir, mais ça fait rudement plaisir ! » Le directeur Pierre Wabutrune espère renouveler cette formule de la colo chez Léon l'an prochain. « On verra, a dit Léon Duhnara, avec prudence. Mais pourquoi pas ? » Une belle expérience durant laquelle des amitiés fortes se sont nouées. Maintenant, les jeunes vont retrouver le chemin de l'école avec, dans la tête, des souvenirs impérissables.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS