fbpx
  • | Crée le 05.10.2022 à 23h23 | Mis à jour le 06.10.2022 à 08h23
    Imprimer
    Le changement climatique causé par l'activité humaine a rendu la sécheresse dans l'hémisphère nord cet été "au moins 20 fois plus probable", a conclu un groupe de scientifiques internationaux dans une étude publiée mercredi sur cet épisode catastrophique notamment pour les cultures.

    Une telle sécheresse des sols, qui a affecté l'Europe, la Chine ou les Etats-Unis, risque de se produire environ tous les 20 ans avec le climat actuel, contre environ tous les 400 ans voire encore moins souvent sans réchauffement, selon les chercheurs du World Weather Attribution (WWA), réseau de chercheurs pionniers en matière d'attribution des événements extrêmes au changement climatique.

    MERCI DE VOUS IDENTIFIER
    X

    Vous devez avoir un compte en ligne sur le site des Nouvelles Calédoniennes pour pouvoir acheter du contenu. Veuillez vous connecter.

    J'AI DÉJA UN COMPTE
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    JE N'AI PAS DE COMPTE

    Vous avez besoin d'aide ? Vous souhaitez vous abonner, mais vous n'avez pas de carte bancaire ?
    Prenez contact directement avec le service abonnement au (+687) 27 09 65 ou en envoyant un e-mail au service abonnement.
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE

     


  • VOS RÉACTIONS