Monde
  • AFP | Crée le 06.06.2019 à 04h25 | Mis à jour le 06.06.2019 à 04h25
    Imprimer
    Les services météorologiques annoncent une décrue, mais selon les spécialistes, la ville ne sera libérée qu’en septembre.Photo AFP

    paraguay. L’impressionnante crue du Rio Paraguay a coupé la ville d’Alberdi du reste du pays. Depuis un mois, quelque 10 000 habitants vivent retranchés derrière une muraille de pierres, en espérant qu’elle résistera.

    Plus de 70 000 personnes ont dû être évacuées au Paraguay et 5 000 en Argentine en raison des inondations exceptionnelles. La capitale Asunción est aussi en état d’alerte. A Alberdi, surnomée « l’héroïque Venise paraguayenne », le retour à la normale n’est prévu qu’en septembre même si les services météorologiques ont annoncé une décrue.

    Pour sortir, ses habitants n’ont qu’une option : traverser en bateau le Rio Paraguay qui les sépare de l’Argentine et se rendre dans la ville de Formosa, de l’autre côté de la rive. Une nouvelle route, surélevée, est bien en construction entre Asuncion et Alberdi, mais le chantier a été retardé.

    Heureusement, il y a trois ans, une muraille de 12 mètres de haut et de 6 km de circonférence a été construite pour protéger la ville des caprices du fleuve. D’après le maire d’Alberdi, Federico Centurion, 60 % de la population est ainsi au sec, mais « 700 familles ont dû abandonner leur logement ».

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS