Monde
  • AFP | Crée le 18.06.2019 à 04h25 | Mis à jour le 18.06.2019 à 10h17
    Imprimer
    Le débat a été suivi par de nombreux électeurs. Le matin, M. Erdogan était intervenu publiquement pour minimiser l’importance du scrutin, soulignant que l’AKP contrôlait 25 des 39 districts d’Istanbul. Photo AFP

    TURQUIE. Les candidats à la mairie d’Istanbul se sont affrontés dimanche lors d’un débat télévisé historique à une semaine du nouveau scrutin convoqué pour le 23 juin après l’annulation du premier par le Haut comité électoral.

    Binali Yildirim, candidat du Parti de la justice et du développement (AKP) du président Erdogan, a débattu pendant près de trois heures avec Ekrem Imamoglu, candidat de la principale formation de l’opposition, le CHP (social-démocrate).

    C’était la première fois depuis l’arrivée au pouvoir de M. Erdogan en 2002 qu’un débat de ce genre avait lieu. Le dernier avait opposé en octobre 2002 M. Erdogan et Deniz Baykal, alors leader du CHP, avant les législatives.

    Lors des élections municipales du 31 mars, l’AKP a subi un échec retentissant perdant Istanbul et Ankara. Un camouflet sans précédent pour Erdogan, qui avait plusieurs fois déclaré dans le passé que « celui qui remporte Istanbul remporte la Turquie ». Mais la victoire du candidat de l’opposition a été annulée par le Haut comité électoral à la suite de plusieurs recours de l’AKP, qui estime que le scrutin a été faussé par des irrégularités.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS