Monde
  • | Crée le 12.03.2019 à 04h25 | Mis à jour le 12.03.2019 à 05h38
    Imprimer

    Neuf policiers ont été tués dans une attaque rebelle dans l’Etat rakhine, dans l’ouest de la Birmanie, en proie à une double spirale de tensions ethniques et religieuses, a annoncé la police dimanche. En 2017, une campagne de répression sanglante avait précipité dans l’exil au Bangladesh 740 000 musulmans rohingyas, fuyant les violences des militaires birmans et de milices bouddhistes. L’ONU a dénoncé un « génocide ».

    Mais la région subit un autre conflit, entre l’armée et les rebelles arakanais. L’Armée d’Arakan (AA) lutte en faveur de plus d’autonomie pour la population bouddhiste (dite rakhine ou arakanaise) du territoire, laquelle est également accusée d’avoir aidé les soldats à expulser les Rohingyas. Ces derniers mois, l’AA a mené plusieurs attaques contre les forces de sécurité et les autorités.

    Photo AFP

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS