Nouméa
  • LNC | Crée le 31.03.2003 à 21h00 | Mis à jour le 23.07.2016 à 17h23
    Imprimer
    Les élèves instituteurs de l'Ecole normale de l'enseignement privé ont conclu le premier module de leur formation par une représentation théâtrale offerte à des enfants dans le parc du centre culturel Tjibaou.

    Les 17 élèves de première année de l'Enep ont connu leur baptême du feu pédagogique jeudi après-midi au centre Tjibaou. Pour leur première confrontation professionnelle avec des enfants, ils avaient choisi de monter un projet théâtral en conclusion du module « Vivre ensemble » qui inaugure leur formation.Durant trois semaines, ils avaient construit leur représentation d'un conte intitulé « Le Dragon et l'igname », se chargeant de l'écriture du texte (qui inclut les dix mots du français comme on l'aime), de la confection des décors et des costumes ainsi que de la mise en scène.Intimidation mutuelleEt leur premier public était constitué des élèves du CE1 de Saint-Joseph de Cluny et du cours préparatoire de l'école Luc-Amoura de Païta. Des enfants qui, à l'instar de la petite Agnès, ont été plutôt impressionnés par la prestation du Dragon « qui faisait peur avec ses grognements ».De fait, les acteurs du conte n'étaient guère plus rassurés comme l'avouait la future institutrice Marie-Yannick : « C'est un peu stressant de jouer devant un public, même très jeune. Mais finalement, ça s'est bien passé et ça nous a beaucoup aidés d'observer les réactions des enfants en vue de notre avenir professionnel ».L'après-midi s'est conclu par un petit buffet au cours duquel les grands et petits élèves ont dégusté l'igname, symbole de l'unité, récupérée dans les griffes du Dragon qui l'avait volée.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS