Nouméa
  • LNC | Crée le 31.03.2003 à 21h00 | Mis à jour le 23.07.2016 à 17h23
    Imprimer
    La maison de retraite tenue par les Petites sœurs des pauvres, au Faubourg-Blanchot, a été inaugurée et bénie en grandes pompes, samedi matin. Quelques mois après l'emménagement des pensionnaires dans leurs nouveaux locaux, il manquait une célébration officielle. Plusieurs dizaines de personnes se sont déplacées pour l'événement. Les pensionnaires se sont mis sur leur trente-et-un.

    La bénédiction de Dieu C'est Mgr Calvet et le père Léon Monel, en résidence à Ma maison, qui ont célébré la bénédiction de Ma maison, samedi matin. La congrégation des Petites sœurs des pauvres a été créée en 1842 sous le nom de Servantes des pauvres.Une histoire de plus d'un siècleSœur Géraldine, qui dirige Ma Maison, a rappelé l'histoire de la présence des Petites sœurs des pauvres, à Nouméa. En 1897, elles étaient à l'emplacement actuel de RFO, au Mont-Coffyn. Le bâtiment qu'elles occupaient jusqu'à cette nouvelle construction avait été bâti en 1901.Visite des lieuxLes visiteurs ont pu entrer dans Ma maison et découvrir la chapelle (notre photo). Pour ceux qui connaissaient les anciens locaux, pas de doute que les personnes âgées sont mieux dans ce nouvel immeuble confortable : larges couloirs lumineux aux couleurs pastel, chambres spacieuses, adaptées, avec vue sur la mer ou sur le jardin, salons télé, les kitchenettes...Les pensionnaires en beautéActuellement au nombre de vingt-neuf, les personnes âgées qui vivent à Ma Maison s'étaient préparées à l'événement. Tous assis les uns à côté des autres, les pensionnaires arboraient leur tenue du dimanche : costumes élégants, robes, foulards... Mlle L'Huillier, la doyenne qui fêtera bientôt ses 108 ans, était là aussi, bien qu'elle ne vive pas à Ma maison. Toute pimpante dans sa robe orangée, elle se souvient des débuts des Petites sœurs des pauvres sur le territoire.L'architecte est « fier » Daniel Leroux (notre photo) et Philippe Trouillat sont les deux architectes, pères de la nouvelle construction de Ma Maison. Ce qui a pu être conservé de l'ancien bâtiment, contre la destruction duquel certains s'étaient élevés, a été intégré dans la nouvelle maison : carrelage, de la chapelle, balustrades... « Etant donné le nombre de témoignages positifs sur la nouvelle construction que nous avons reçus, nous en sommes fiers ».Une maison historiqueLe maire de Nouméa et l'architecte, Daniel Leroux, ont évoqué les difficultés qu'ils avaient rencontrées lors de la destruction de l'ancien bâtiment de Ma maison. Construite en 1901, cette bâtisse était marquée par l'histoire. Certains Calédoniens s'étaient élevés contre la disparition de ce patrimoine historique de Nouméa. « Ce bâtiment était de plus en plus exigu et dans un mauvais état, rappelle Jean Lèques. Je me souviens qu'une fois les Petites sœurs m'ont appelé lors d'un orage pour que je me rende compte de la situation. Sans exagérer, Ma maison était un véritable lac ».

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS