Nouméa
  • LNC | Crée le 28.03.2003 à 21h00 | Mis à jour le 23.07.2016 à 17h01
    Imprimer
    L'auditorium de la Chambre de commerce accueille jusqu'à samedi la huitième édition du festival de l'image sous-marine. Cette année, la grande vedette en est le baleineau venu mourir dans la baie de Prony sous l'objectif d'Eric Clua.

    Organisé par l'Amédée Diving Club en partenariat avec Télé Nouvelle-Calédonie, le festival de l'image sous-marine regroupe tous les films primés lors du festival mondial d'Antibes.Les adeptes de la plongée et de tous les sports nautiques sont bien entendu le public naturel auquel s'adresse cette manifestation mais les plus réfractaires au monde aquatique ne devraient pas rester indifférents à ces images.En premier lieu avec « A bout de souffle », le film tourné dans la baie de Prony en janvier 2001 par le biologiste de la CPS, Eric Clua, qui a obtenu la Palme d'or à Antibes. Le scientifique cameraman s'était immergé au milieu des requins en train de dévorer la jeune baleine bleue égarée dans le lagon calédonien. En dehors de son aspect spectaculaire, ce film regorge d'enseignements sur la vie naturelle des mammifères géants et des squales prédateurs.Les téléspectateurs calédoniens ont déjà pu découvrir ce film sur RFO mais ce sera la première fois qu'il sera donné de le voir sur grand écran.Des millions d'espèces à découvrirLes autres reportages permettent de découvrir le monde sous-marin sous différents angles et avec des approches variées mettant tour à tour en exergue l'humour, les commentaires scientifiques ou la musique accompagnant les images.Et les surprises sont nombreuses, les réalisateurs étant eux-mêmes régulièrement les témoins de scènes inimaginables dans les profondeurs où existeraient dix millions d'espèces, dont un million seulement sont connues.Les organisateurs espèrent pouvoir présenter le festival à Bourail et peut-être dans les îles, après les projections de Nouméa, mais rien n'est encore arrêté en ce sens.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS