Nouvelle Calédonie
  • Christine Lalande | Crée le 06.05.2019 à 04h25 | Mis à jour le 06.05.2019 à 06h52
    Imprimer
    L’accident s’est déroulé peu avant 6 heures aux abords de la tribu de Boéareu. Photo archives LNC
    FAITS DIVERS. Dimanche, un accident de la circulation a fait un mort à Houaïlou. Le conducteur, en fuite, pourrait être Roberto Wema, recherché dans le cadre du viol d'une jeune femme.

    Il était toujours en fuite hier soir au moment où nous écrivions ces lignes : Roberto Wema, un homme de 29 ans activement recherché depuis deux jours pour viol, pourrait être le conducteur du véhicule qui a fait une terrible sortie de route hier matin à Houaïlou. Un jeune de 27 ans, originaire de la tribu de Coula, n’a malheureusement pas survécu à l’accident.

    Le drame s’est produit peu avant 6 heures, aux abords de la tribu de Boéareu, à Houaïlou. Cinq personnes étaient à bord d’un véhicule appartenant au père de Roberto Wema. Dans cet accident, où le véhicule était seul en cause, la victime s’est retrouvée coincée sous le véhicule et n’a pu être sauvée. Deux des trois autres passagers, membres de la famille de la victime, ont été légèrement blessés. Selon les déclarations des passagers, Roberto Wema était au volant lorsque le véhicule a fait une sortie de route pour finir par s’immobiliser vingt mètres en contrebas, dans un ravin. Des informations qui ont été confirmées par le procureur de la République, Alexis Bouroz.

    Délit de fuite

    Originaire de la tribu de Boéareu, où a eu lieu l’accident, Roberto Wema aurait pris la fuite avant l’arrivée des secours. L’enquête a été confiée au parquet : le fugitif est recherché pour homicide involontaire et non assistance à personne en danger. Les passagers du véhicule, s’ils ne se sont pas rendus complices de sa cavale, ne devraient pas être inquiétés par ce nouveau drame. Si l’enquête confirme les faits, Roberto Wema pourrait voir la liste de ses ennuis judiciaires s’allonger : une enquête a permis de mettre la justice sur ses traces, dans le cadre de l’exécution d’un mandat d’amener du juge d’instruction. Le 4 novembre 2017, une jeune femme qui dormait seule chez elle, à Houaïlou, avait été agressée par un homme qui a pénétré dans son habitation, en l’absence de ses proches. Roberto Wema l’aurait violée, avant d’être mis en fuite par leur retour. Un avis de recherche avait été émis pour le retrouver la semaine dernière, et le procureur de la République soupçonnait à ce moment-là qu’il puisse bénéficier de complicités auprès de certains habitants de Houaïlou. La justice invite l’intéressé à se rendre et toute personne pouvant apporter des renseignements sur la situation actuelle de Roberto Wema, à les communiquer à la gendarmerie.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS