Nouvelle Calédonie
  • | Crée le 13.08.2018 à 07h21 | Mis à jour le 13.08.2018 à 07h21
    Imprimer
    Photo Charlie Réné

    ÉLEVAGE. À la Foire de Bourail, on se divertit, on mange… Et on discute. Ainsi, samedi, au pavillon de la Chambre d’agriculture, les responsables de l’Upra bovine ont eu l’occasion d’échanger avec les représentants du consulat australien. Car la filière bovine de nos grands voisins s’intéresse de très près à la génétique du cheptel bovin calédonien, riche en races européennes, limousine notamment. « Ils vont chercher loin ce type de génétique, en Métropole, et sur catalogue.

    Alors qu’ici, ils peuvent venir voir les bêtes, explique Nicolas Pebay, directeur d’Agrical Ballande. Ça pourrait être une opportunité d’exportation pour nous et ça confirme qu’on peut être fier du travail que font nos éleveurs. Parce que les Australiens sont très exigeants ». Les discussions ont été menées en présence de NCT&I, association mandatée pour favoriser l’export, et d’Austrade, l’agence de promotion du commerce et d’investissement d’Australie.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS