Nouvelle Calédonie
  • Près d’un Calédonien sur cinq est actuellement en situation d’illettrisme. Un mal particulièrement méconnu dans le monde de l’entreprise où les salariés concernés rivalisent de stratégies pour cacher leurs difficultés. Afin de briser ce tabou, le Fonds interprofessionnel d’assurance formation a mené une vaste étude, rendue publique hier.
    ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS