Nouvelle Calédonie
  • | Crée le 12.07.2019 à 04h25 | Mis à jour le 12.07.2019 à 04h25
    Imprimer

    Calédonie ensemble estime que l’Avenir en confiance et l’Eveil océanien n’étaient pas obligés d’arbitrer entre Gilbert Tyuiénon et Jean-Pierre Djaïwé pour l’attribution de la vice-présidence du Congrès.

    Dans un communiqué, le mouvement rappelle que ces désaccords entre indépendantistes sont fréquents, et que l’absence de vice-présidence n’empêche pas le fonctionnement du gouvernement.

    Selon le parti de Philippe Gomès, la motivation n’est donc pas juridique mais politique, en l’occurrence « restaurer la coalition constituée avec l’UC entre 2011 et 2014 afin de construire une majorité nécessaire pour diriger le gouvernement et le Congrès.»

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS