Pacifique
  • | Crée le 19.11.2018 à 04h34 | Mis à jour le 19.11.2018 à 08h34
    Imprimer

    Le président de la Polynésie Édouard Fritch a reconnu jeudi, à l’assemblée locale, avoir « menti » aux Polynésiens sur l’innocuité des essais nucléaires. « Je ne m’étonne pas qu’on me traite de menteur alors que pendant 30 ans, nous avons menti à cette population, que les essais étaient propres : nous avons menti, j’ai fait partie de cette bande », a déclaré Édouard Fritch devant les élus de l’Assemblée. Ce mea culpa a aussitôt été suivi d’une charge contre Gaston Flosse, son ancien mentor devenu son principal adversaire politique, inéligible mais présent dans le public : « Notre propre leader a vu une bombe péter : lorsqu’on voit une bombe atomique péter, je pense qu’on se rend compte que ça ne peut pas ne pas faire de mal », a poursuivi Édouard Fritch.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS