Pacifique
  • | Crée le 05.04.2019 à 04h25 | Mis à jour le 05.04.2019 à 04h25
    Imprimer
    50 meurtres et 39 tentatives de meurtre sont les premiers chefs d’accusation qui doivent être prononcés à l’encontre du meurtrier présumé.Photo AFP

    Nouvelle-Zélande. Le suprémaciste blanc accusé d'avoir perpétré le massacre des mosquées de Christchurch devra répondre de 50 chefs de meurtre devant la justice néo-zélandaise, a annoncé la police hier.

    L'Australien Brenton Tarrant avait jusqu’ici été inculpé pour un meurtre seulement, les enquêteurs souhaitant aller vite. Mais la police a expliqué que la totalité des faits qui lui sont reprochés seraient reflétés lors de sa nouvelle comparution prévue ce vendredi. Les enquêteurs n'ont pas exclu d'autres charges, sans autres précisions. Elles pourraient avoir un rapport avec d'éventuelles qualifications d'attentat terroriste. Il comparaîtra via un lien vidéo depuis la prison haute sécurité d'Auckland où il est détenu. Selon la Haute cour, l’audience d’aujourd’hui sera brève et destinée à « établir la position de l’accusé concernant sa représentation légale » et d’autres questions de procédure. Il ne sera pas tenu de dire s’il compte plaider coupable ou non. Le tueur a limogé son avocat commis d’office après sa première comparution le 16 mars.

    AFP

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS