Social
  • LNC | Crée le 12.03.2003 à 21h00 | Mis à jour le 23.07.2016 à 15h37
    Imprimer
    Le président du gouvernement, Pierre Frogier, a reçu hier une délégation du syndicat des retraités et de celui de la fonction publique. Il a rassuré ses interlocuteurs en leur annonçant des mesures rapides pour sauver la caisse de retraite des fonctionnaires.

    En attendant d'être reçus par Pierre Frogier, Dominique Frontier pour le syndicat des retraités territoriaux et Françoise Armand pour celui de la fonction publique territoriale, avaient annoncé la couleur. Si leurs organisations syndicales n'obtenaient pas du gouvernement un calendrier précis pour la mise en œuvre rapide des mesures nécessaires au sauvetage de la caisse de retraite des fonctionnaires, ils se proposaient de déposer dès aujourd'hui un préavis de grève.Ne plus traînerIl n'en sera rien. Les délégations syndicales sont, en effet, ressorties satisfaites et rassurées de leur entretien avec le président du gouvernement, lequel avait à ses côtés Georges Naturel, chargé de mission pour les questions relevant des retraites. « Pierre Frogier a pris conscience qu'il ne fallait plus traîner et il nous a proposé un calendrier tout à fait satisfaisant » a déclaré Dominique Frontier à l'issue de l'entretien. Ce calendrier prévoit notamment la réunion du Comité supérieur de la fonction publique dès le 31 mars. Ce comité, qui doit émettre un avis sur tout texte concernant la fonction publique, se verra soumettre le train de mesures que le gouvernement a déjà présenté au conseil d'administration de l'Office territorial des retraites des agents fonctionnaires (Otraf) le 18 décembre 2002 (voir encadré).Ensuite, le projet de texte sera soumis au vote du Congrès. « Pour aller vite, le président nous a assuré que le texte serait déposé devant la commission permanente du Congrès, ou soumis au vote de tous les élus réunis en session extraordinaire », a précisé Dominique Frontier.D'autre part, les syndicats ont obtenu du président du gouvernement que soit présenté au Comité supérieur de la Fonction publique du 31 mars un projet de création d'un observatoire des recrutements dans la fonction publique territoriale. Cet organisme devra notamment veiller à ce que chaque année soit compensé le manque de recrutement de l'année précédente.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS