Sports
  • AFP | Crée le 15.06.2019 à 04h25 | Mis à jour le 15.06.2019 à 04h25
    Imprimer
    Les Toyota (au premier plan) seront favorites dimanche à partir de minuit. Photo AFP

    Automobile. Les deux Toyota s’élanceront les premières dimanche pour la 87e édition des 24 heures du Mans après avoir réalisé les meilleurs temps lors des essais qualificatifs hier matin.

    Les voitures japonaises partent grandissimes favorites de cette épreuve où elles avaient déjà réalisé le doublé l’an dernier.

    Celle pilotée par Mike Conway, Kamui Kobayashi et José Maria Lopez a devancé celle de Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Fernando Alonso, l’apanage du tour le plus rapide revenant pour la deuxième année consécutive à Kobayashi. La 3e et dernière séance qualificative a été disputée à la nuit tombée et a vu les Toyota hybrides montrer leur supériorité sur les six autres voitures engagées dans la catégorie reine LMP1.

    Elles sont les seules à être équipées d’un système de propulsion hybride à récupération d’énergie alors que leurs concurrentes ont des moteurs thermiques classiques moins puissants même si elles bénéficient d’un poids minimum moins élevé.


    61 voitures au départ

    C’est l’équipage composé du Suisse Sébastien Buemi, du Japonais Kazuki Nakajima et de l’Espagnol Fernando Alonso qui l’avait emporté l’an dernier. « C’est ma 2e pole position mais j’aimerais bien gagner au moins une fois », a ironisé Kamui Kobayashi hier matin. Au total, 61 voitures seront au départ de la course dimanche à minuit après le forfait de la Porsche numéro 99 du Dempsey-Proton Racing suite à un accident survenu lors des essais libres de jeudi. L'un de ses pilotes, Tracy Krohn, était violemment sorti de la piste. À 64 ans, il était le concurrent le plus âgé à s'aligner dans l'épreuve.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS