Sports
  • Romain Grosjean | Crée le 15.09.2018 à 04h25 | Mis à jour le 15.09.2018 à 04h25
    Imprimer
    En demi-finales, Bassa a été le plus rapide contre Qixing Zhong.Photo AFP
    ESCALADE. L’entraîneur de la sélection de l'équipe de Calédonie, a fait sensation hier à Innsbruck en s'adjugeant la deuxième place aux Mondiaux dans la catégorie vitesse.

    C’est un visage bien connu des amateurs d’escalade du Caillou qui a grimpé sur la seconde marche du podium hier en Autriche à Innsbruck. Bassa Mawem, coach des Cagous, a été sacré vice champion derrière l’Iranien Reza Alipour, vainqueur en 5,63 secondes.

    Plus tôt dans la journée, celui qui a remporté la coupe du monde de vitesse en mai à Tai’an en Chine, avait régalé le public Tyrolien en éliminant facilement le Kazakh Amir Maimuratov, coupable d’un faux départ, et en surclassant le Tchèque Jan Kriz avec une ascension en 5’’71.

    En demi-finale, le champion de France en titre a dû lutter pour devancer le multiple champion du monde Qixing Zhong mais s’arrache en 5’’63.


    À quelques centimètres

    du buzzer

    Une finale prometteuse attendait Bassa Mawem et Rezan Alipour, recordman du monde de la discipline. Le Ninja Warror - il a participé au jeu télévisé du même nom à plusieurs reprises - affrontait le guépard asiatique. Le duel entre les deux grimpeurs n’a pas déçu. Pendant la plus grande partie de la voie, le Français et l’Iranien sont au coude à coude et la victoire est indécise. Dans les ultimes mètres qui le séparent du Graal, le tricolore prend l’avantage mais manque le buzzer d’un rien, laissant le titre à son adversaire du soir.

    Malgré ce cruel dénouement, c’est avec le sourire que Bassa Mawem monte sur le podium et reçoit sa médaille, la première remportée lors d’un championnat du monde.

    Pour Reza Alipour, l’Usain Bolt de l’escalade, ce trophée a des allures de revanche, après la deuxième place décrochée à Paris en 2016. Le Russe Stanislav Kokorin remporte la troisième place, fort de sa victoire contre Qixin Zhong.

    Chez les dames, la Polonaise Aleksandra Rudzinska a remporté le titre mondial devant sa compatriote Anna Brozek. Les Françaises Anouk Jaubert et Victoire Andrier ont quitté la compétition en huitièmes de finale. La compétition continue aujourd’hui avec les épreuves de bloc dans ces championnats qui combinent pour la première fois les catégories vitesse, difficulté et bloc en vue des Jeux olympiques de Tokyo en 2020 où l’escalade fera sa première apparition.

  • MEDIAS ASSOCIÉS
  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS