Sports
  • | Crée le 04.12.2018 à 04h30 | Mis à jour le 04.12.2018 à 04h30
    Imprimer

    À une semaine du coup d’envoi, le flou entoure toujours le match retour de la finale de Copa Libertadores : River Plate comme Boca Juniors, refusent la délocalisation de la rencontre en Espagne, décidée par la Confédération sud-américaine de football (Conmebol). Quelques heures après Boca, son rival River a confirmé samedi « son rejet de la délocalisation » à Madrid du match initialement programmé le 24 novembre au stade Monumental de River Plate et reporté en raison de l’attaque de l’autocar transportant les joueurs de Boca Juniors.

    Hors de question pour les « Millionnaires » de River : « Cette décision dénature la compétition, porte préjudice à ceux qui ont acheté leurs tickets et porte atteinte à l’équité, faute de match à domicile », déplore le club dans un communiqué.

  • DANS LA MÊME RUBRIQUE
  • VOS RÉACTIONS