• © 2020 AFP | Crée le 25.01.2020 à 04h42 | Mis à jour le 25.01.2020 à 04h45
    Imprimer

    34 soldats américains ont été victimes de commotion cérébrale après l'attaque par l'Iran de la base aérienne d'Aïn al-Assad en Irak le 8 janvier, a annoncé vendredi le Pentagone.

    La moitié ont déjà réintégré leurs unités mais huit soldats ont été rapatriés aux Etats-Unis et neuf autres évacués vers un hôpital militaire américain en Allemagne, pour y être traités pour des symptômes de commotion dus aux explosions, a précisé au cours d'une conférence de presse un porte-parole du ministère américain de la Défense, Jonathan Hoffman.

  • VOS RÉACTIONS