• © 2016 AFP | Crée le 02.04.2016 à 03h38 | Mis à jour le 02.04.2016 à 03h40
    Imprimer

    Le président français François Hollande et le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon ont affirmé vendredi qu'ils refuseraient "toute impunité" pour les soldats français et les Casques bleus accusés d'abus sexuels en Centrafrique.

    "Face aux nouvelles allégations d'abus sexuels qui auraient été commis par des militaires de la (Mission de l'ONU en Centrafrique) Minusca et de (la force française) Sangaris, le président et le secrétaire général de l'ONU ont exprimé leur même volonté d'établir la vérité et de refuser toute impunité", affirme la présidence française dans un communiqué.

  • VOS RÉACTIONS