• | Crée le 09.11.2019 à 14h28 | Mis à jour le 09.11.2019 à 14h29
    Imprimer
    De gauche à droite : (en haut) Wahmetrua Kapoua, officier public coutumier ; Augustin Kate, président du conseil de l’aire coutumière Drubea-Kapumë ; Jean-Charles Nemoadjou, chef du clan Nepicho ; (en bas) Christophe Gnibekan, chef du clan Newei et président du conseil des chefs de clan du Mont-Dore ; Adolphe Moyatea, grand chef du district du Mont-Dore ; Bonaventure Diawari, grand chef du district d’Unia ; Gabriel Kate, chef du clan Bwei. (Photo F.L.)

    Cela a tout d’une formalité administrative « secondaire », selon les propres mots d’Adolphe Moyatea, mais cette dernière a tout de même réuni 25 chefs de clan des districts du Mont-Dore, de Goro et d’Unia en ce samedi 9 novembre. Chacun est venu apposé sa signature sur l’acte apporté par l’officier public coutumier, rendant officielle la nomination du fils de l’ancien grand chef Robert Moyatea, intronisé en 1983 et décédé en mars 2017 à l’âge de 81 ans.

    Il a donc fallu attendre plus de deux ans pour que la succession prenne forme concrètement, avec encore l’intronisation coutumière à venir, courant 2021 certainement, où tous les chefs de la Grande-Terre et des îles seront conviés.

    Retrouvez plus d’informations dans votre édition papier du mardi 12 novembre, en pages Grand Nouméa.

  • VOS RÉACTIONS