• | Crée le 21.03.2019 à 00h51 | Mis à jour le 21.03.2019 à 10h04
    Imprimer
    Photo J.-A. G.-L.

    C’est un coup sévère que vient de porter à Harold Martin la cour de cassation. L’élu et ancien président du conseil d’administration de l’OPT avait saisi la haute juridiction dans l’espoir d’obtenir l’annulation des condamnations prononcées à son encontre, en 2017 , par la cour d’appel de Nouméa (six mois d'emprisonnement avec sursis, à 7 millions de francs d'amende et à deux ans d'interdiction d'exercer une fonction publique), dans le cadre de l’affaire de l’attribution du marché de la 3G par l’OPT. Las : la cour de cassation a non seulement confirmé sa culpabilité du chef de prise illégale d’intérêt, mais elle a également cassé la relaxe prononcée pour le délit de favoritisme. Un nouveau procès aura lieu en appel à Nouméa.

    Plus d'infos dans notre édition de vendredi.

     

  • VOS RÉACTIONS