• © 2020 AFP | Crée le 02.06.2020 à 22h52 | Mis à jour le 02.06.2020 à 22h55
    Imprimer

    Deux des principales figures du mouvement ("Hirak") de contestation en Algérie vont bénéficier prochainement d'une grâce présidentielle, et être libérés, a annoncé mardi à l'AFP Sofiane Djilali, chef d'un parti d'opposition, qui a intercédé en leur faveur.

    "Le président Abdelmadjid Tebboune m'a assuré qu'il userait de ses prérogatives constitutionnelles pour que Karim Tabbou et Samir Benlarbi retrouvent leur liberté", a déclaré M. Djilali, reçu à sa demande par le chef d'Etat algérien.

  • VOS RÉACTIONS