• © 2020 AFP | Crée le 10.07.2020 à 08h38 | Mis à jour le 10.07.2020 à 08h40
    Imprimer
    Le milieu de Manchester United Paul Pogba marque sur le terrain d'Aston Villa le 9 juillet 2020 à Birmingham ANDREW BOYERS-POOL/AFP

    Manchester United a fait le trou sur ses poursuivant en allant gagner avec un but de Paul Pogba à Aston villa (3-0), jeudi pour la 34e journée de Premier League, alors que l'Europe s'éloigne pour Tottenham, qui n'a fait que 0-0 chez le relégable Bournemouth.

    . Manchester à sa main

    Il n'a fallu qu'une petite heure à Manchester United - et un penalty très généreux - pour boucler l'affaire contre des Villans dépassés.

    Avec ce succès, la course à la Ligue de Champions va se circonscrire aux équipes classées de la 2e à la 5e place, occupée par le Red Devils avec 58 points, puisque le 6e, Wolverhampton est rélégué à 6 points à 4 journées de la fin.

    Avec Liverpool déjà qualifié, et Manchester City pratiquement assuré de la 2e place, la lutte pour les deux derniers tickets de C1 va mettre aux prises Chelsea, 3e avec 60 points, Leicester, 4e avec 59, et United.

    Les hommes d'Ole Gunnar Solskjaer restent sur une excellente dynamique de 13 victoires et 4 nuls sur les 17 derniers matches.

    Ils ont été un peu aidés par une décision très critiquée de l'arbitre, mais confirmée par la VAR, leur accordant un penalty sur une faute tout sauf évidente sur Bruno Fernandes.

    Il s'agissait du 13e de la saison en Premier League pour Manchester qui égale le record du Leicester champion en 2016 et Crystal Palace sur la saison 2004/2005.

    Le Portugais s'est fait justice (1-0, 27e) et continue avec ses statistiques affolantes: sept but et cinq passes décisives en 10 matches de championnat.

    Le deuxième but de Mason Greenwood juste avant la pause (45+5), d'une frappe puissant au ras du poteau, ne doit, lui, rien à personne, de même que le troisième ajouté par Paul Pogba, sur un tir à l'entrée de la surface et qui était tout simplement son premier but de la saison (3-0, 58e).

    Le milieu français n'avait plus marqué pour les Red Devils depuis son doublé contre West Ham le 13 avril dernier. C'était déjà la 34e journée de Premier League.

    . Tottenham soporifique

    Tottenham, catastrophique offensivement, n'a pas réussi à battre Bournemouth, qui n'avait pris aucun point depuis la reprise du championnat, mais qui regagne un peu espoir dans la course au maintien en prenant la 18e place à Villa, à 3 longueurs de Watford (17e) et West Ham (16e).

    Le moins que l'on puisse dire, c'est que les Cherries n'ont pas vraiment tremblé, les Spurs n'ayant pas cadré un tir du match.

    José Mourinho a eu beau lancer au début du second acte Tanguy Ndombele, avec qui on le dit fâché, l'encéphalogramme offensif est resté désespérément plat côté Tottenham.

    Les Spurs ont même frôlé la correctionnelle quand le retourné victorieux de Callum Wilson a finalement été annulé car le ballon avait frôlé la main de Joshua King avant d'entrer dans le but (90e).

    Dans les 12 minutes de temps additionnel, Hugo Lloris a évité une humiliante défaite aux siens d'une belle sortie pour repousser la balle piquée de Harry Wilson qui se présentait seul face à lui (90+6).

    Mais si, mathématiquement, l'Europe reste envisageable, il est difficile de déceler, chez ces Spurs-là (9e, 49 pts), l'étincelle qui leur permettrait de forcer le destin.

    . Everton et Southampton se neutralisent

    Dans l'autre match du début de soirée, Everton et Southampton on partage aussi les points (1-1), le Brésilien Richarlison répondant pour les Toffees, juste avant la mi-temps (44e), à l'ouverture du score de Danny Ings (31e).

    Au classement, les deux équipes conservent leurs 11e et 12e places respectives.

    Mais le but de Danny Ings, son 19e de la saison, lui permet de grimper à la 3e place du classement des buteurs, à égalité avec Mohamed Salah et à trois unités du leader, Jamie Vardy (Leicester).

  • VOS RÉACTIONS