• | Crée le 05.06.2017 à 16h20 | Mis à jour le 05.06.2017 à 16h20
    Imprimer

    Les accusations d’Alain Descombels, faites lors d’une conférence de presse le 29 mai, et pointant notamment les dépenses du directeur de la maison de Nouvelle-Calédonie, ont créé la polémique à propos du fonctionnement de la vitrine du Caillou à Paris. Le principal, Joël Viratelle a souhaité réagir en faisant parvenir aujourd'hui à la presse un communiqué. « Ces accusations sont un tissu de mensonge » assène-t-il. « Monsieur Descombels dénonce une utilisation à ses yeux abusive du service de voitures avec chauffeur de la MNC. Or l’usage de ce service est strictement encadré par une délibération du conseil d’administration (...) Pour permettre une diminution des coûts supplémentaires, le recours à l’application Uber a été autorisé. »

     

    Joël Viratelle revient ensuite sur « l’utilisation de la carte bleue qui est affectée au directeur » en précisant qu’elle « n’est en aucun cas réservée à des dépenses personnelles et/ou privées. » Concernant les factures de carburant effectuées à Saint-Pierre d’Oléron évoquées par Alain Descombels. « Elles correspondent à des missions dans le département de Charente Maritime ».  Des déplacements se justifiant notamment par le fait qu’il se déroule chaque année dans le département, le festival international Rochefort-Pacifique et résidence d’artistes océaniens. Le responsable, qui n’exclut pas de déposer plainte pour diffamation. 

  • VOS RÉACTIONS