• | Crée le 12.02.2015 à 12h43 | Mis à jour le 24.07.2016 à 20h51
    Imprimer
    Le député socialiste Jean-Jacques Urvoas (à gauche) sera le rapporteur de la mission, et le député UMP Dominique Bussereau (à droite) en sera le président.

    Elle avait été voulue par le premier ministre Manuel Valls et a été concrétisée par le président de l'assemblée nationale, Claude Bartolone. La mission d'information sur l'avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie a officiellement été installée hier à Paris en se réunissant pour la première fois. Elle est décrite comme une « mission bipartisane », créée pour apaiser les tensions nées autour de la mission Christnacht-Merle. Le député Dominique Bussereau (UMP) la présidera et le député socialiste Jean-Jacques Urvoas en sera le rapporteur.
    Quel est son but ? « Permettre à l’Assemblée Nationale et à tous ses groupes d’avoir une structure dédiée pour suivre l’évolution institutionnelle de la Calédonie », a indiqué Jean-Jacques Urvoas.
    Ce dernier est également président de la commission des lois de l'assemblée nationale et a un œil averti sur le « dossier calédonien ». Il a d'ailleurs récemment rédigé un article sur la situation politique du Caillou, sur le blog qu'il tient :

    http://www.urvoas.org/2015/01/29/nouvelle-caledonie-tous-responsables/

     

    Retrouvez plus d'infos dans votre édition papier de demain

  • VOS RÉACTIONS