• | Crée le 11.01.2019 à 09h32 | Mis à jour le 11.01.2019 à 09h36
    Imprimer
    Photo DR

    Deux jours après la mort du pompier du SIVM Nord et du garde champêtre de Koumac, Bertrand Pimé, le procureur de la République a annoncé qu'« une information judiciaire a été ouverte du chef de destruction par moyen dangereux pour les personnes ayant entraîné la mort ».

    Autrement dit, un juge d'instruction est en charge, désormais, de l'enquête.

    « L'enquête initiée par les militaires de la compagnie de Koné et de la brigade de Koumac se poursuivra donc, désormais, dans le cadre d'une commission rogatoire du magistrat instructeur confiée également à la Section de recherches de la gendarmerie. Nous espérons qu'elle permettra ainsi de déterminer les circonstances exactes du drame et d'en identifier les auteurs », indique le chef du parquet.

    La peine encourue est la réclusion criminelle à perpétuité.

    Plus d'informations tout au long de la journée sur le site internet lnc.nc ou dans votre édition du week-end.

  • VOS RÉACTIONS