• © 2019 AFP | Crée le 11.11.2019 à 13h09 | Mis à jour le 11.11.2019 à 13h10
    Imprimer

    L'ex-président bolivien Evo Morales, qui a démissionné dimanche au terme de trois semaines de protestations dans son pays, a annoncé qu'un mandat d'arrêt "illégal" avait été émis contre lui.

    "Je dénonce devant le monde et le peuple bolivien qu'un officier de police a annoncé publiquement qu'il a reçu instruction d'exécuter un mandat d'arrêt illégal émis contre ma personne", a écrit l'ancien dirigeant socialiste sur Twitter.

  • VOS RÉACTIONS