• © 2019 AFP | Crée le 11.11.2019 à 10h48 | Mis à jour le 11.11.2019 à 10h50
    Imprimer

    La police a arrêté dimanche la présidente du Tribunal électoral de Bolivie sur ordre du parquet, qui enquête sur des irrégularités commises dans le scrutin d'octobre, a annoncé le commandant de la police, Vladimir Yuri Calderon.

    "Nous souhaitons annoncer que, grâce à un travail minutieux de la police bolivienne, il a été possible d'arrêter la présidente du Tribunal électoral, Maria Eugenia Choque", a déclaré le chef de la police lors d'une conférence de presse, quelques heures après la démission du président bolivien Evo Morales.

  • VOS RÉACTIONS