• | Crée le 12.02.2015 à 16h52 | Mis à jour le 24.07.2016 à 20h51
    Imprimer

     

    Alors que la crise politique fait rage sur le Caillou, Pierre Frogier, Philippe Gomès et Gaël Yanno consultent beaucoup. Mais chacun de leur côté, et à Paris.

    Le premier plaide toujours pour un troisième accord, le second pour une réforme du système, ne le trouvant plus adapté aux réalités politiques et le troisième plaide pour une rencontre triangulaire au plus vite.

    Tous les trois l'assurent : « la raison va finir par l'emporter. » Sauf que cette méthode Coué n'a pas l'air de rassurer les observateurs parisiens du dossier calédonien, qui se disent « époustouflés » par le degré d'inimitié régnant entre les non-indépendantistes. Et aimeraient que la solution vienne de Nouméa : « Il nous semble impératif qu'ils trouvent une solution entre eux d'ici le mois de mars. »

     

    Retrouvez notre article d'analyse sur ces visites parisiennes dans notre édition papier de demain.

  • VOS RÉACTIONS