• Gédéon Richard | Crée le 27.07.2017 à 13h47 | Mis à jour le 28.07.2017 à 08h22
    Imprimer
    Arrivés ce matin pour une plantation, des militants de Mocamana et Calédoclean ont découvert le sinistre et se sont attelés à nettoyer les lieux. G.R.

    Un demi-hectare de forêt sèche est parti en fumée, au Fort Téréka, située à l'extrême Nord de la presqu'île de Nouville. Des militants des associations Mocamana et Calédoclean ont découvert le sinistre, ce matin, alors qu'ils s'apprêtaient à mener une plantation. Entre 120 et 150 arbustes d'espèces menacées d'extinction plantés en mai, lors de la fête de la nature, par des membres du Forum de la jeunesse et du développement durable ont été la proie des flammes.

    La semaine dernière déjà, plusieurs arbres de forêt sèche ont été coupés sur site, sur une parcelle voisine.

    Il y a trois ans, Mocamana tirait la sonnette d'alarme face au manque de moyens consacrés par les collectivités à l'entretien des dix hectares de forêt sèche restaurés depuis 2008. Christine Pöllabauer, aujourd'hui présidente de l'association, s'inquiétait alors de la multiplication des cabanes, qui s'approchent des plantations.

    Retour complet sur ces événements dans votre édition de demain vendredi, en pages Grand Nouméa.

  • VOS RÉACTIONS