• | Crée le 13.06.2019 à 20h09 | Mis à jour le 13.06.2019 à 20h11
    Imprimer
    Photo : province Sud / Fabrice Wenger

    Ce n’est pas une surprise. A peine annoncée, la décision de la province Sud et de la mairie de Nouméa de tuer vingt requins bouledogues puis de réguler leur population, a suscité une avalanche de réactions comme rarement vu sur les réseaux sociaux. Si la mesure indigne les associations environnementales, elle satisfait certains collectifs.

    Ainsi par exemple, pour l'association Sea sheperd NC : « C’est une décision incompréhensible. Jusqu’à ce jour, aucune étude n’a démontré l’efficacité de ces abattages. Il est illusoire de chercher à diminuer le risque en tuant de façon aléatoire une population de requins. Il y a un côté hâtif dans cette mesure qui a été prise sans concertation avec les experts. »

    A l'inverse, l'association en cours de constitution Nouvelle-Calédonie prévention requin estime qu' « il faudrait rétablir une pression par la pêche pour que ces requins ne se sentent plus en sécurité et fuient ces zones ».

    Notre dossier complet sur les réactions est à retrouver dans votre édition de demain, vendredi 14 juin, dans votre rubrique pays.
     

  • VOS RÉACTIONS