• | Crée le 18.06.2019 à 10h25 | Mis à jour le 18.06.2019 à 11h02
    Imprimer
    La construction privée, qui jusque là soutenait le secteur du BTP montre également des signes d’essoufflement.

    L'Institut d'émission d'outre mer vient de publier sa note d'analyse conjoncturelle pour le 1er trimestre. Et, sans surprise, cette conjoncture locale n'est pas bonne...

    « L’indicateur du climat des affaires (ICA), qui résume l’opinion des entrepreneurs calédoniens sur la conjoncture locale s’établit à 85,2  au 1er trimestre 2019, en hausse de 0,7 point par rapport au trimestre précédent, indique l'IEOM. Depuis la chute enregistrée au 3e trimestre 2018, l’indicateur de confiance oscille autour de 85,0, soit 15 points en dessous de sa moyenne de longue période. Ce niveau historiquement bas reflète une confiance affectée par un manque de visibilité et un changement de régime de croissance de l’économie.» 

    Premiers signes de ralentissement de l'activité bancaire

    Un constat qui fait dire à l'IEOM que l'économie est à « maréee basse». « L’emploi et la consommation des ménages sont plutôt mal orientés alors que le déficit commercial se creuse à nouveau, en lien avec le recul des exportations de nickel. Seul l’investissement résiste encore. Toutefois, l’activité bancaire montre des premiers signes de ralentissement, avec notamment un recul significatif de la production de crédits à l’habitat.»

  • VOS RÉACTIONS