• © 2019 AFP | Crée le 23.11.2019 à 00h03 | Mis à jour le 23.11.2019 à 00h05
    Imprimer

    La présidente des conservateurs allemands, considérée comme une "dauphine" possible d'Angela Merkel mais très contestée après plusieurs revers électoraux, s'est dite prête vendredi à démissionner si son parti ne lui accordait pas son soutien.

    Si les millier de délégués du parti CDU réunis en congrès à Leipzig ne partagent pas sa ligne pour l'avenir du pays et du mouvement, "alors arrêtons aujourd'hui, ici et maintenant", a lancé Annegret Kramp-Karrenbauer, depuis près d'un an à la tête du plus grand parti d'Allemagne. Les délégués ont répondu par une standing ovation.

  • VOS RÉACTIONS