fbpx
  • | Crée le 29.08.2018 à 20h21 | Mis à jour le 29.08.2018 à 20h26
    Imprimer
    Photo NC la 1ere

    Pour la première fois depuis quatre ans, tous les acteurs du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) de Païta, se sont réunis, hier, au Dock socioculturel, à l’occasion d’une session plénière.

    En plus d'une analyse de la délinquance 2017- 2018 et de la remise à plat du fonctionnement du CLSPD de Païta, la réunion a été l'occasion d'une signature de convention relative aux "alternatives citoyennes", entre le procureur de la République, l’Etat, le grand chef de Païta et la ville.

    Le but ? « Dès qu’il y a une des incivilités ou des petits délits mis en œuvre, on aura une procédure simplifiée qui passe par la mairie. Cela permet d’avoir une réponse très rapide sur des faits qui encombrent inutilement l’institution pénale », explique Benoît Coquelet, chef de projet pour le service du Développement social urbain, et coordonnateur du CLSPD. « C’est aussi l’occasion de voir dans l’environnement familial s’il n’y a pas une prise en charge médico-sociale à avoir. »

    Les partenaires doivent prochainement se revoir afin de déterminer les modalités d’application de ces alternatives sur la commune. Et d'autres projets sont en cours.

    « Je suis très satisfait de la présence des principaux acteurs et des échanges. Ils doivent maintenant absolument se traduire par des faits », s’est exprimé Willy Gatuhau, le premier adjoint, à l'issue de la réunion.

    Retrouvez les détails de cette session exceptionnelle, les mesures adoptées et les projets à venir dans votre édition de vendredi en pages Grand nouméa.

    MERCI DE VOUS IDENTIFIER
    X

    Vous devez avoir un compte en ligne sur le site des Nouvelles Calédoniennes pour pouvoir acheter du contenu. Veuillez vous connecter.

    J'AI DÉJA UN COMPTE
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    JE N'AI PAS DE COMPTE

    Vous avez besoin d'aide ? Vous souhaitez vous abonner, mais vous n'avez pas de carte bancaire ?
    Prenez contact directement avec le service abonnement au (+687) 27 09 65 ou en envoyant un e-mail au service abonnement.
  • VOS RÉACTIONS