• | Crée le 13.02.2019 à 17h21 | Mis à jour le 13.02.2019 à 17h23
    Imprimer
    Fin novembre, les ouvriers s’activaient pour remmetre en état les salles incendiées. Archives LNC / Aurélien Pol

    Dans la nuit de lundi à mardi, un groupe de plusieurs jeunes a dégradé le collège Louise-Michel de Païta, déjà incendié en novembre dernier. Cette fois-ci, les dégâts sont moindres : des jets de pierres, notamment sur le véhicule du principal, une tentative d'intrusion, et selon le vice-rectorat « du vol et une salle dégradée ». A noter que deux mineurs ont été interpelés par les gendarmes.

    « Les chefs d’établissement que j’ai rencontrés lundi sont tout de même satisfaits des grandes vacances qui ont été plus paisibles que celles de 2018, juge bon de préciser Jean-Charles Ringard-Flament, le vice-recteur. Il y a eu clairement moins d’intrusions et de dégradations à l’exception de trois cas contre les établissements de Ouégoa, de Tuband et de Louise-Michel. »

  • VOS RÉACTIONS