• | Crée le 14.01.2020 à 12h18 | Mis à jour le 14.01.2020 à 12h18
    Imprimer
    Thierry Santa, président du gouvernement et Didier Poidyaliwane, porte-parole, ont présenté à l'issue de la séance hebdomadaire du gouvernement les principales délibérations adoptées ce jour. Photo C.L. / LNC

    Le gouvernement réuni en séance ce mardi matin a entériné l'arrêté de l'allègement des régulations de marché pour le secteur des tubes et tuyaux en PVC, «une mesure équilibrée entre le besoin de soutien des sociétés et l'intérêt des consommateurs», a répété le président du gouvernement, Thierry Santa.

    L'arrêté, adopté à la quasi unanimité des membres du gouvernement - seul Philippe Germain, membre du gouvernement chargé du secteur du développement durable, a voté contre - supprime la mesure STOP qui concernait certains tubes et tuyaux souples en plastique commercialisés par la société ESQ et instaure deux mesures «Q Top» (de quotas) sur deux positions tarifaires, pour une durée de deux ans, qui correspond à 30% des besoins du marché.

    L'adoption de cet arrêté, qui intervient après deux demies journées de manifestation de la Fédération des industries de Nouvelle-Calédonie devant l'exécutif, est sans surprise mais ne ferme pas la porte au dialogue : le président du gouvernement, Thierry Santa, a réassuré que «un certain nombre de membres du gouvernement veulent que le dialogue se poursuive sur une nouvelle demande que pourrait formuler la société ESQ et sur la procédure de l'instruction des dossiers, pour éviter ambiguïtés et quiproquos».

    Le gouvernement de Nouvelle-Calédonie a également statué ce matin sur des autorisations d'exportation minières. Il a accédé à une nouvelle demande de la Nickel Mining Company (NMC) de céder 800 000 tonnes humides de minerai à basse teneur à la société chinoise Yichuan, par l’intermédiaire de la société Posco, pour l'année 2020.

    Le gouvernement a également modifié l'autorisation délivrée en 2015 à la NMC de céder 3,8 millions de tonnes de minerai de nickel saprolitique par an à la SNNC, en lui permettant d'exporter également du minerai latéritique (3,5 millions de tonnes humides de saprolites par an et au maximum 300 000 tonnes humides de latérites par an) vers l'usine SNNC de Gwangyang, jusqu'en 2037.

    Enfin, il a renouvelé l'autorisation accordée à la société minière Georges Montagnat - qui arrivait à échéance le 31 mars prochain - de céder des produits miniers à la société japonaise Sumitomo via la société Mitsui. Cette autorisation est accordée pour dix ans, pour un tonnage annuel maximal de 575 000 tonnes humides de minerai dont les teneurs seront inférieures ou égales à 2,1% de nickel en moyenne annuelle.

    Enfin, le gouvernement a décidé l'interdiction d'importation de produits à base de porc présentant un risque sanitaire élevé vis-à-vis de la peste porcine africaine. Les aliments pour animaux en provenance de Chine et de Hong-Kong sont désormais interdits d'importation sur le territoire, de même que les jouets alimentaires à base de porc - de type os à mâcher et oreilles séchées pour les chiens, fabriqués dans les pays contaminés.

    Retrouvez plus d'informations sur ces dossiers dans votre quotidien demain, mercredi 15 janvier.

  • VOS RÉACTIONS