• P. Ch. | Crée le 13.06.2019 à 09h53 | Mis à jour le 13.06.2019 à 14h20
    Imprimer
    Ce jeudi matin, les membres du gouvernement nouvellement élus se sont retrouvés route des artifices pour voter à bulletin secret afin d'élire leur président. Mais aucune majorité ne s'est dégagée. Photo Thierry Perron

    [12 heures] Après la séance solennelle du Congrès, les membres du gouvernement nouvellement élus se sont retrouvés route des artifices.

    Et sans grande surprise, l'élection du président du gouvernement n'a pas eu lieu. Aucune majorité ne s'est dégagée de leur vote : Thierry Santa, candidat de l'Avenir en confiance / Eveil océanien a recueilli 5 voix, Gilbert Tyuienon (UC-FLNKS) 3 voix, Jean-Pierre Djaïwé (Uni) 2 voix. Un bulletin blanc, celui de Philippe Germain, n'a pas permis de faire pencher la balance.

    « C'est dommage que nous n'ayons pas eu l'esprit de responsabilité qui doit être le nôtre pour installer ce gouvernement au plus vite, car c'est ce qu'attendent les Calédoniens », a indiqué Thierry Santa à l'issue de la séance. Il a été le seul à s'exprimer.

    Thierry Lataste, le haut-commissaire, devrait convoquer ce gouvernement « dans une quinzaine de jours » afin de procéder à une nouvelle élection, « sauf si d'aventure un accord était trouvé d'ici là », a encore précisé Thierry Santa.

    Réactions, analyses et commentaires à retrouver dans votre journal de demain vendredi, en pages Pays.

    [10h05] La liste Avenir en confiance/Éveil océanien a recueilli 22 voix, dont celle de Nicolas Metzdorf, lui assurant 5 sièges au sein du futur gouvernement, celle de l'UC-FLNKS 13 voix lui assurant 3 sièges, l'Uni 12 voix ce qui lui assure 2 sièges et Calédonie ensemble 6 voix, lui donnant droit à un siège.

    Les membres du gouvernement élus sont les suivants : Thierry Santa, Christopher Gyges, Yoann Lecourieux, Isabelle Champmoreau, Vaimua Muliava pour l'Avenir en confiance/Éveil océanien, Philippe Germain pour Calédonie ensemble, Gilbert Tyuienon, Jean-Louis d'Anglebermes, Didier Poidyaliwane pour l'UC-FLNKS, Valentine Eurisouké et Jean-Pierre Djaïwé pour l'Uni.

    Roch Wamytan a clos la séance en souhaitant aux élus « bon courage », qui a eu le don de provoquer les rires de l'assistance.

    Les néo-membres vont à présent se rendre au gouvernement pour une étape qui devrait rester de pure forme : l'élection du président du gouvernement.

    Aucun accord ne s'est en effet dessiné entre les groupes pour finaliser cette procédure. Le précédent président du gouvernement va donc, selon la formule consacrée, « expédier les affaires courantes », c’est-à-dire Philippe Germain.

     


     

    [9h50] L'élection du gouvernement a débuté ce jeudi matin avec quelques minutes de retard.

    Louis Kotra Uregei, qui siège sans étiquette, est absent et n'a pas donné de procuration.

    Philippe Gomès et Philippe Dunoyer (Calédonie ensemble) sont absents et ont donné procuration, de même de Nadia Heo (Uni).

    Le premier tour de scrutin vient de se clore, et le dépouillement est en cours.

  • VOS RÉACTIONS