• | Crée le 07.11.2019 à 10h38 | Mis à jour le 08.11.2019 à 06h37
    Imprimer
    Photo DR Gendarmerie

    FAITS DIVERS. Dans la nuit du dimanche 27 octobre au lundi 28 octobre, un véhicule Ford Ranger a été dérobé dans un secteur résidentiel de Pouembout.

    Ce pick-up a ensuite été retrouvé accidenté, sur le toit, le soir qui suit, dans le secteur de la tribu de Gohapin, à Poya. Les coutumiers donnent alors l'alerte aux gendarmes qui procèdent aux constatations et restituent le véhicule à la victime du vol, qui dépose plainte.

    Mais très vite, des informations sur l'identité des voleurs sont soufflées à la victime, qui décide de s'en prendre violemment à l'un d'eux. Sauf que ce dernier confond et agresse physiquement le frère de l'un des voleurs présumés, qui lui, n'est pas du tout impliqué dans cette affaire. Cette scène de violence est filmée, puis tourne rapidement sur les réseaux sociaux, avant d'être supprimée, ce qui suscite l'émoi dans le secteur.

    Les investigations diligentées par les brigades territoriales de Koné et de Poya permettent d’identifier progressivement les différentes personnes impliquées.

    Lundi dernier, une opération judiciaire diligentée par le peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (Psig) de Koné permet d’interpeller, à leur domicile de Pouembout, deux individus impliqués dans le vol de la voiture. Un troisième individu, résidant à Poya, sera convoqué ultérieurement dans le cadre de l’enquête.

    La victime du vol et un de ses amis, complice de ces violences, sont entendus dans le même temps sur ces faits.

    A l’exception d’un des mis en cause, faisant l’objet d’un rappel à la loi en raison de son rôle secondaire, l’ensemble des personnes impliquées sont convoquées devant la section détachée à Koné du tribunal de première instance.

  • NOUS RECOMMANDONS
  • VOS RÉACTIONS