• | Crée le 01.08.2017 à 07h22 | Mis à jour le 02.08.2017 à 08h55
    Imprimer
    Les militaires ont déchargé la cargaison illicite ce matin, dans l’enceinte de la base Chaleix, avant de transférer la cocaïne dans un lieu tenu secret. La marchandise est vouée à la destruction. Photo Jacquotte Sampérez

    Un voilier a été intercepté par les Fanc au cours des derniers jours au large des Tonga avec plus d'1,4 tonne de cocaïne à son bord.

    L'opération a été menée dans le cadre d’une coopération régionale. Les Fanc (forces armées de Nouvelle-Calédonie) la gendarmerie nationale et les douanes ont participé à cette opération.

    Le Vendémiaire avait appareillé lundi dernier de la base Chaleix pour mener à bien cette mission. La marchandise a été chargée à son bord. Il est rentré ce matin et a accosté à 6 heures..

    Le déchargement de la marchandise s’est déroulé sous bonne surveillance, par plusieurs dizaines de militaires encagoulés. La cocaïne a ensuite été transférée dans un lieu tenu secret, où elle devrait être détruite après les constatations d’usage.

    Les quatre occupants du voilier ont été placés en garde à vue et devraient être prochainement déférés devant le parquet de Nouméa.

     

    Ce n'est pas la première fois que les services en Calédonie organisent des opérations contre les narcotrafiquants. En 2012, la marine française avait intercepté au large de la Calédonie, un voilier transportant 200 kg de « cocaïne assez pure » provenant du Pérou. La marchandise n’était pas destinée au marché calédonien mais au marché australien.

    Tous les détails sur cette affaire à retrouver dans votre édition de demain mercredi, dans votre rubrique Pays.

  • VOS RÉACTIONS