• | Crée le 17.05.2018 à 09h12 | Mis à jour le 17.05.2018 à 11h42
    Imprimer
    Photo Archives Julien Cinier

    La maman de William Decoiré attendait la nouvelle depuis bientôt un an et demi.

    Une reconstitution aura lieu mercredi 23 mai, à compter de 5 heures, pour essayer d'en savoir plus sur les circonstances de la mort de William Decoiré, jeune homme de 23 ans de la tribu de Saint-Louis, tué lors d'un contrôle routier par un gendarme dans la nuit du 29 au 30 octobre 2016. L'enquête avait conclu que le militaire avait agi « en état de légitime défense », avait annoncé le parquet.

    À la suite de la mort de « Wyldé », une vague de violences inédite, qui a duré plusieurs mois, avait éclaté aux abords de la tribu et sur la RP1.

    L'avocat de la famille de la victime avait alors demandé qu'une enquête, sous la direction d'un juge instruction, soit ouverte. Ce même juge a donc décidé de réaliser une reconstitution pour éclaircir les circonstances de la mort du jeune homme.

    « Ces opérations sur les lieux même de l'événement, en bordure de la RP1, sont de nature à perturber la circulation de l'axe La Coulée/Saint-Michel », annonce, ce jeudi matin, le procureur de la République, Alexis Bouroz.

    Qui ajoute : « compte tenu du cadre juridique, il est rappelé que seules les personnes convoquées par le magistrat instructeur (mis en cause, témoins, partie civile, experts, magistrats, avocats, enquêteurs) sont autorisées à y assister ».

    Alexis Bouroz attend que les « habitants de Saint-Louis et des lotissements voisins, usagers de la route, aient une attitude responsable et digne afin que la justice puisse œuvrer. Nous précisons, enfin, que ces opérations ne sont en aucun cas publiques ».

    Dans votre édition de demain, vendredi 18 mai, retrouvez le témoignage de la maman de William Decoiré, de son avocat et toutes les informations pratiques concernant cette reconstitution.

  • VOS RÉACTIONS