• | Crée le 12.10.2018 à 11h10 | Mis à jour le 12.10.2018 à 11h21
    Photo archives LNC

    Des camions rouges et des uniformes bleus : les pompiers étaient mobilisés, le 27 septembre, dernier devant l’immeuble Castex, qui abrite, en face du haut-commissariat, les locaux de la direction de la Sécurité civile. Au cœur de ce mouvement, organisé par cinq syndicats (CSTC-FO, Sensis, Solidarité NC, CFE-CGC et Soenc FP), la question du statut territorial des pompiers, « qui n’a jamais été créé, alors que la DSCGR a été transférée au pays voilà cinq ans ». Et notamment la création dans les plus brefs délais d'une filière incendie territoriale.

    Suite au protocole signé le 27 septembre dernier, l'Intersyndicale a été reçue au gouvernement ce mercredi 10 octobre. Une réunion qui lui a permis de souligner que trois points sur quatre du protocole n'ont pas été respectés.

    « Au vu du non-respect d'une partie du protocole, de l’absence de décideur du gouvernement à cette réunion, il a été demandé que, d’ici le vendredi 12 octobre, nous ayons la confirmation que l’article 4 du protocole sera bien respecté (gel des formations, GPEC, calendrier des concours…), écrit l'Intersyndicale dans le communiqué diffusé ce jour. Et de prévenir que « dans le cas contraire, les discussions ne pourront se poursuivre et nous serons amenés à déposer un préavis de grève ce vendredi 12 octobre 2018 auprès du gouvernement et des mairies de Nouvelle-Calédonie ».

    Une réunion, qualifiée « de la dernière chance » par l'Intersyndicale, est prévue ce vendredi, à 14 heures, au gouvernement.

    Plus d'informations à venir.

  • VOS RÉACTIONS