• © 2020 AFP | Crée le 09.07.2020 à 03h32 | Mis à jour le 09.07.2020 à 03h35
    Imprimer

    "Ce plan est inacceptable en l'état", a dénoncé mercredi la ministre française déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher dans un tweet lapidaire à l'encontre de l'équipementier finlandais télécoms Nokia qui prévoit de supprimer 1.233 emplois en France.

    "Nous sommes aux côtés des salariés et des élus pour pousser l'entreprise dans ses retranchements", a-t-elle ajouté dans un message publié sur Twitter. Une délégation de salariés de la filiale française du groupe a défilé mercredi à Paris pour manifester contre ces suppressions de postes aux côtés de milliers d'autres employés d'Airbus et du groupe aérien Hop dont les emplois sont également menacés.

  • VOS RÉACTIONS