• | Crée le 14.01.2020 à 17h09 | Mis à jour le 14.01.2020 à 18h20
    Imprimer
    Archives LNC

    Le tribunal correctionnel de Nouméa vient de reconnaître coupable et de condamner, ce mardi après midi, un homme à la peine de trente-six mois de prison dont vingt mois avec sursis. La juridiction a également constaté l’annulation de son permis de conduire et l’interdiction de le repasser dans les deux prochaines années.

    Le 3 novembre dernier, ce gendarme, qui rentrait d’une soirée passée dans les boîtes de nuit noumeéennes et qui n’était donc pas en service, s'était endormi au volant, percutant de plein fouet un véhicule circulant en face sur la RT1, à Boulouparis. Un jeune homme de 26 ans avait perdu la vie, son cousin, passager, avait été sérieusement blessé.

    Le responsable de l’accident conduisait avec 1.85 gramme d’alcool. « Je ne me souviens de rien, j’ai été réveillé par le choc de l’accident », a témoigné à la barre ce quinquagénaire, désormais à la retraite, qui a adressé « ses condoléances » à la famille des victimes. « Je suis abattu. Je suis mille fois désolé, j’imagine le chagrin et le mal être que j’ai imposé à cette famille », a-t-il encore dit.

    Le procureur de la République avait requis la peine de 30 mois de prison dont 15 avec sursis, demandant au tribunal de décerner un mandat de dépôt, synonyme d’incarcération immédiate. « Ce jeune homme a quitté ce monde bien avant qu’il n’ait pu en profiter. Le prévenu a bu en abondance de l’alcool », a déclaré Dominique Luiggi.

    Plus d’informations à retrouver dans votre édition de demain, mercredi 15 janvier.

  • VOS RÉACTIONS