• | Crée le 01.06.2020 à 20h44 | Mis à jour le 01.06.2020 à 20h46
    Imprimer
    Arrivé le 19 mai, à La Tontouta, le gendarme a respecté sa quatorzaine. Il a été testé aujourd'hui comme le veut le protocole. Photo Archives LNC Photo Archives LNC

    Le gouvernement vient de l'annoncer : « Les gendarmes mobiles arrivés le 19 mai 2020 en Nouvelle-Calédonie en provenance de la métropole ont été testés lundi 1er juin 2020 à l’issue de la quatorzaine qu’ils ont effectuée dans la caserne de La Tontouta conformément au protocole DASS / DIASS* relatif à l’arrivée des gendarmes mobiles en Nouvelle-Calédonie. Alors même qu’il avait été testé deux jours avant son départ de Métropole, et qu’il ne présentait aucun symptôme, le test de l’un des gendarmes s’est révélé positif au Covid-19.»
    Comme le prévoit le protocole, ce militaire a été transféré à l’unité Covid du Médipole. Il y restera jusqu’à ce que deux tests effectués à 48h d’intervalle se révèlent négatifs.
    Tous les autres gendarmes mobiles arrivés par le même vol et qui avaient été testés négativement avant leur départ de métropole ont été de nouveau testés négatifs aujourd’hui. Le gendarme qui partageait la chambre de celui testé positif reste confiné strictement comme le prévoit le protocole concernant les cas contacts même s’il a été testé négatif.
    Le gouvernement rappelle que « les gendarmes mobiles sont soumis aux mêmes règles sanitaires définies par la DASS que l’ensemble des arrivants en Nouvelle-Calédonie. Ils resteront confinés dans une enceinte militaire pendant 7 jours supplémentaires à l’issue de leur quatorzaine.»

  • VOS RÉACTIONS